Côte d’Ivoire : Ouattara a décidé de livrer Blé Goudé à la CPI. Eburnienews avait prévenu que ce serait le résultat de la guerre de succession Soro-Bakayoko

Côte d’Ivoire : Ouattara a décidé de livrer Blé Goudé à la CPI. Eburnienews avait prévenu que ce serait le résultat de la guerre de succession Soro-Bakayoko

 Le régime Ouattara, par la voix de Mamadou Gnénéma Coulibaly, son ministre de la justice, vient d’annoncer que la Côte d’Ivoire ou du moins «le gouvernement a marqué son accord pour remettre à la CPI M. Charles Blé Goudé ». Cette triste révélation a été faite à la suite du Conseil des ministres qui s’est tenu au palais présidentiel d’Abidjan aujourd’hui jeudi 20 mars 2014.
Selon le ministre le régime Ouattara tranfère le génie de kpô à La Haye parceque “Charles Blé Goudé incarne en soit la violence et la douleur”. Ce qui reviendrait à dire que les rebelles de Ouattara qui ont endeuillé le pays depuis 2002 sont des anges sauveurs.
Rappelons que ce revirement de 360° intervient quelques semaines après le refus de la CPI de satisfaire à la demande du gouvernement ivoirien à vouloir lui-même juger Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire.
Cette nouvelle décision présage naturellement d’un mauvais vent pour le cas de l’ex-première dame, Simone Gbagbo, elle même sous le coup mandat d’arrêt international et d’une demande de transfèrement formulée par la CPI. Demande à laquelle le pouvoir d’Abidjan n’a toujours pas donné de suite.
Avant d’exécuter la décision de tranfèrement à La Haye, nous ne pouvons nous empêcher de revenir sur l’analyse que nous avions faite il ya quelques jours sur la question de la guerre de succession que se livrent Soro Guillaume et Hamed Bakayoko et les conséquences que pourraient avoir cette guerre pour Charles Blé Goudé. Nous soutenons toujours cette thèse qui, à l’évidence, se trouve malheuresement corroborée par l’allure des évènements de ces dernièrs heures en Côte d’Ivoire.
Il ya d’abord eu la rélique de ces gens soutenus dans le “noir” par le camp Bakoyoko et qui veulent la peau de Soro. Ils lui intentent donc, de manière ouverte, un proces devant la CPI. Il ya ensuite les hommes de Soro qui font cripter les armes un peu partout en Côte d’Ivoire comme pour lancer un avertissment. Bakayoko, intimidé passe à la vitesse supérieure des menaces contre Soro en décidant de faire transférer Charles Blé Goudé, l’ami de longue date de Soro. Le terme ami ici n’est aucunement péjoratif. Les deux hommes (Soro et Blé) se connaissent et s’apprécie bien quoique leurs chemins se sont divisés. S’il est des assurances dont il ne faut pas douter, c’est que les ex-amis de la FESCI se font rarement du mal. Ce qui n’est pas le cas de Bakayoko qui les a tous combattu depuis 1990, avant de se rapprocher d’eux pour les besoins de la prise du pouvoir.
Chacun pourra jaser autant qu’il peut sur nos affirmations. Nous autres savons que le refus de Soro de se faire enrégistrer n’a rien à avoir avec un quelconque doute de ce dernier sur  «la sincérité de cette opération de recensement général de la population et de l’habitat» comme tend à le faire croire la presse ivoirienne. Soro savait ce qui se tramait. Son refus est juste une attitude de protestation. Il reviendra sur sa décision dans quelque temps, lorqu’il aura trouvé le pas qu’il lui faudra faire dans cette partie d’échec.

Mawa Touré

Pour eburnienews.net

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.