Côte d’Ivoire: Quand le RDR prépare sa guerre civile sous couvert d’élections locales ! (Par Hassane Magued)

Côte d’Ivoire: Quand le RDR prépare sa guerre civile sous couvert d’élections locales ! (Par Hassane Magued)

Le pouvoir donne le sentiment d’être fort. Il rend fort. Il rend parfois si fort, du moins, il donne parfois, l’illusion qu’on est si fort, que pour finir, on devient fou. Donc, le pouvoir rend fort mais aussi fou.

Mais ne vous y trompez pas. La folie du Politique au pouvoir est toujours une folie contre le peuple, contre une partie du peuple, contre des cibles politiques jugées hostiles. Donc la folie au pouvoir est forcément une folie belliqueuse, violente, criminelle, portée vers la confrontation meurtrière, le meurtre et la guerre.

Qui règne par la violence et qui s’établit par le pouvoir de la violence a le réflexe de la violence systématique. Ce n’est peut-être pas sa faute. Parce qu’il est un grand malade. Cependant, c’est son choix, c’est un mode opératoire qu’il a librement choisi et qui a fini par façonner sa perception de la vie.

Le RDR, parti de voyous et de voleurs dirigés par Alassane Ouattara, confirme son statut de conglomérat de fous violents. Empiriquement attachés à la violence, abonnés aux rituels de sang lucifériens, prêts à tout pour maintenir leurs nouveaux statuts sociaux qu’aucun parmi eux ne mérite, les gens du RDR ont installé la Côte d’Ivoire dans la violence armée et ont décidé de la pousser dans le chaos s’ils doivent perdre leurs avantages immérités.

Les informations en notre possession sont sans équivoque. La stratégie de conquête électorale planifiée par le RDR pour les élections communales qui s’organisent dans la parfaite illégalité, obéit à un agenda de guerre. Les localités visées sont des zones de guerre en perspective. Leur importance stratégique, d’un point de vue militaire ne se discute pas.

Abobo permet une connexion parfaite à Cocody, Youpougon, l’Autoroute du Nord, aux pays  Attié  et Abey ; Abobo permet de fusionner avec Adjamé. Bouaké reste la tour de contrôle, le point de passage obligé entre le Nord et le Sud et demeure le plus gros entrepôt de munitions et d’armes de guerre. Vavoua reste le fief du Chef de guerre Koné Zakaria, Chef des Opérations militaires du MPCI à Vavoua de 2002 à 2011. Vavoua n’est donc pas une simple ville. Et la liste des points stratégiques que veut contrôler le RDR pour son assaut final, sa dernière guerre contre la Côte d’Ivoire divisée par une classe politique sans idéal patriotique, sans conviction idéologique, mais remplie d’envie et de convoitise afin que les bons morceaux changent de gueules, eh bien cette liste reste longue.

La Révolution Permanente vous donne cette brève note d’information pour appeler votre attention sur ce qu’il se prépare.

Informez-vous sur ce qu’il se passe après que le sulfureux Hamed Bakayoko a distribué 100 000 FCFA (150Euro) par cour à Abobo. Dès après les caméras, la milice du pouvoir Ouattara, les Interahamwe de Côte d’Ivoire baptisés les Microbes, arrachent l’argent et le ramène au donateur. C’est le même montant qui circule de famille en famille et ainsi va la vie avant la dernière guerre du RDR contre la Côte d’Ivoire.

Mais le plan de l’homme n’est pas celui de Dieu. Et l’Orgueil précède toujours la chute. L’assurance d’être fort, ultimement fort, cache toujours une grande faiblesse. Nous le savons. Parce que cela fait 7 ans que nous y travaillons. Le jour viendra. Et le RDR et la mort qui s’attache à cette confrérie de lucifériens ne seront qu’on vilain et lointain souvenir. Que vous le croyiez ou non, cela arrivera.

Dieu est notre bouclier !

A Très Bientôt.

Hassane Magued

La Révolution Permanente

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.