COTE D’IVOIRE: QUELLE MERE DIGNE DE CE NOM, PEUT-ELLE OUBLIER SES ENFANTS EN EXIL ET EN PRISON, POUR ALLAITER DES ENFANTS ADOPTIFS? | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France QUELLE MERE DIGNE DE CE NOM, PEUT-ELLE OUBLIER SES ENFANTS EN EXIL ET EN PRISON, POUR ALLAITER DES ENFANTS ADOPTIFS?
COTE D’IVOIRE: QUELLE MERE DIGNE DE CE NOM, PEUT-ELLE OUBLIER SES ENFANTS EN EXIL ET EN PRISON, POUR ALLAITER DES ENFANTS ADOPTIFS?

COTE D’IVOIRE: QUELLE MERE DIGNE DE CE NOM, PEUT-ELLE OUBLIER SES ENFANTS EN EXIL ET EN PRISON, POUR ALLAITER DES ENFANTS ADOPTIFS?

Nous apprenons avec stupéfaction par les tenants du régime d’Abidjan que la Côte d’Ivoire avance en grandes enjambées vers une émergence en 2020 dont eux seuls détiennent le secret. Ils nous disent que tout va bien dans un pays ou une frange de la population est opprimée à dessein par des dozos analphabètes reconvertis en forces de l’ordre. Ils affirment aussi que les conditions sont désormais réunies pour tenir des élections en 2015 conformément à la Constitution Ivoirienne. Nous sommes d’autant plus surpris de constater que ceux qui ont bafoué cette Constitution Ivoirienne hier, en prenant les armes contre la République, sont brusquement devenus des Constitutionalistes pour nous éduquer sur ce que prévoit la loi Suprême du pays chaque cinq an.

Ainsi, les rattrapeurs au pouvoir ont commencé leurs préparatifs depuis belle lurette pour à nouveau entrainer les Ivoiriens dans une aventure électorale dont le résultat peut déjà se deviner. Ceux qui ont des yeux pour voir, entrevoient déjà que ces élections ne seront pas transparentes et libres pour permettre à tous les Ivoiriens d’exprimer leurs devoirs civiques. Le but de cette élection sera de légitimer le coup d’état de Dramane Ouattara afin d’achever son plan machiavélique contre le peuple Ivoirien. Ce pouvoir illégal et illégitime, se rendant compte des réalités du terrain, demande au FPI de l’accompagner pour obtenir cette légitimité tant recherchée.

Qui ne sait pas que la Constitution Ivoirienne prévoit dans l’Article 35, des élections chaque cinq an? En tout état de cause, les Ivoiriens, fils et filles de feu le Président Houphouët Boigny le savent. C’est pourquoi ceux-ci s’étonnent que des gens utilisent la Constitution quand elle les arrange et utilisent un paragraphe dans un Article donné pour se passer pour des démocrates, ou violent cette Constitution quand elle ne les arrange pas. Les enfants d’Houphouët Boigny savent ce que dit leur Constitution selon les Articles 2, 12, 21 et 35:

Article 2:

«La personne humaine est sacrée. Tous les êtres humains naissent libres et égaux devant la loi. Ils jouissent des droits inaliénables que sont le droit à la vie, à la liberté, à l’épanouissement de leur personnalité et au respect de leur dignité. Les droits de la personne humaine sont inviolables. Les autorités publiques ont l’obligation d’en assurer le respect, la protection et la promotion. Toute sanction tendant à la privation de la vie humaine est interdite.»

Article 12

«Aucun ivoirien ne peut être contraint à l’exil. Toute personne persécutée en raison de ses convictions politiques, religieuses, philosophiques, ou de son appartenance ethnique peut bénéficier du droit d’asile sur le territoire de la République de Côte d’Ivoire, sous la condition de se conformer aux lois de la République.»

Article 21

«Nul ne peut être poursuivi, arrêté, gardé à vue ou inculpé, qu’en vertu d’une loi promulguée antérieurement aux faits qui lui sont reprochés.»

Le débat politique en Côte d’Ivoire, pour sauver la MERE PATRIE devrait tourner autour de l’application de la Constitution dans toute sa plénitude car elle ne contient pas seulement l’Article 35, qui dit dans son premier paragraphe que: «Le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct….. » ce qui signifie qu’à la fin de chaque mandat, il doit y avoir une élection.Mais l’Article 35 ne s’arrête pas qu’au premier paragraphe! Il va plus loin pour définir l’éligibilité des potentiels candidats.Il ne s’’agit pas de parler d’élections sans tenir compte de qui est éligible et qui ne l’est pas, aussi bien que de la sécurité des citoyens. Oui nous comprenons que c’est le premier paragraphe de l’Article 35 de la Constitution qui arrange les démocrates d’Abidjan et qui les intéresse. Les autres Articles cités ci-dessus: 2, 12, 21, et le reste de l’Article 35 ne les intéressent en aucune manière.

Comment Alors peuvent-ils nous demander de les accompagner pour appliquer le seul paragraphe de l’Article 35, alors qu’ils refusent d’en faire autant pour nous quand il s’agit des Articles 2, 12 et 21, qui nous intéressent?

2015 POUR REPOSITIONER LES RATTRAPES ET LES APATRIDES

Que nous vaudra cette légitimité de Dramane après que le FPI lui aurait servi de cheval? Qui en Côte d’Ivoire aurait une mémoire si courte pour ne pas se souvenir des massacres et de la tentative d’extermination des peuples supposés ou soupçonnés être des soutiens au Président Gbagbo? Qui a oublié ce que Dramane a fait aux Ivoiriens lorsqu’il n’était pas encore légitime et qu’il n’avait pas d’armée? Qu’adviendra-t-il des Ivoiriens lorsqu’il sera alors légitime? Sa horde de bandits et mercenaires analphabètes reconvertis en armée dite républicaine ne sont-ils toujours pas dans le pays?

Notre surprise a été d’autant plus grande lorsque nous apprîmes que le Président du FPI, Mr. Affi Nguessan, en dépit de ce qui précède, aurait nommé un représentant au sein de la CEI de Dramane Ouattara et ce dernier aurait même déjà prêté serment. Pour nous qui avons grandi au village et qui tendions des pièges, nous savons que lorsqu’une biche échappe a une piège, celle-ci change de chemin pour sa survie? Si les animaux peuvent réagir ainsi, pourquoi alors  certains des nôtres n’arrivent-ils pas à comprendre que la démarche de Dramane vis-à-vis du FPI n’est autre qu’un piège?  Nous voudrions ici saluer la décision de la Direction du FPI qui a vite rectifié le tir en remettant la question de la participation du FPI à la CEI et aux élections de 2015 au prochain congrès du Parti. Il y a des erreurs qu’on doit éviter en politique, et le FPI le sait.

Qui du FPI et en Côte d’Ivoire ignore que Dramane et ses alliés tentent d’exterminer le FPI en le décapitant de ces leaders, en les humiliant et en les jetant tous en prison, y compris Affi lui-même!   Ne voyez-vous pas que depuis trois ans, Dramane refuse de juger et de libérer les partisans du FPI et de leur rétrocéder leurs avoirs?  Nous sommes surpris de voire que Dramane et ses alliés ont même l’audace de demander au Parti de celui qu’ils gardent à la Haye et de celle qu’ils maintiennent à Odienné de manière abusive, de l’accompagner pour sa quête de légitimité. La grande question qui mérite d’être posée par tous est de savoir: qui du Président Gbagbo ou de Simone Gbagbo a autorisé son parti à accompagner leur tortionnaire afin qu’il obtienne sa légitimité tant recherchée?

Nous ne croyons pas que ce soit le cas. Mais il y a une seule chose à laquelle nous croyons: c’est que le Président Gbagbo et la Première Dame Simone Gbagbo, ne permettrons jamais, après toutes ces brimades qu’eux-mêmes et beaucoup d’autres Ivoiriens emprisonnés continuent de vivre des mains du sanguinaire de Sindou, que leur Parti remette cette légitimité à Dramane sur un plateau d’or. Le faire serait non seulement risqué, mais dangereux pour tout le peuple de Côte d’Ivoire.

Par conséquent, ceux qui pensent qu’aller aux élections, est constitutionnel, sont libres d’y participer à leurs risques et périls. Ils ont toute la latitude d’y aller à titre indépendant. Le faire ainsi est aussi constitutionnel car L’Article 10 de notre Constitution stipule que «Chacun a le droit d’exprimer et de diffuser librement ses idées… »

Ivoiriens, Ivoiriennes, la Côte d’Ivoire, notre Mère Patrie nous appelle tous. L’argent est nécessaire dans la vie des populations et nous en avons tous besoin. Mais comprenons pourquoi tous ces faucons veulent nous prendre notre pays. C’est parce qu’il regorge de richesses. Alors ne nous faisons pas rouler pour des miettes que l’on jette à nos pieds, mais levons-nous pour sauver la Mère Patrie qui en retour pourra nous donner ce dont nous avons besoin pour notre bien-être, et en abondance!

Que Dieu vous bénisse.

Daman Laurent Adjehi

Auteur/Ecrivain

Edit.. En Chef. ivoirenewsinfo.net-USA

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.