Côte d’Ivoire: Un temps pour rompre le silence ! | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Côte d'Ivoire: Un temps pour rompre le silence !
Côte d’Ivoire: Un temps pour rompre le silence !

Côte d’Ivoire: Un temps pour rompre le silence !

Le procès s’ouvrira pour instruire le monde entier sur les actions ignobles des faiseurs de guerre à ma Patrie, à mon Président GBAGBO Laurent.

Le procès relâchera le juste et innocent Laurent GBAGBO pour condamner les injustes et les coupables des meurtres dans mon pays : Sarkosy, Dramane, SORO et autres.

Le procès aura lieu et nous crierons de joie. Parce que toutes les implications du procès démontreront que GBAGBO Laurent est sans tâche et n’est responsable d’aucun crime dans son pays.

En attendant le procès, AGIR pour la libération du Président GBAGBO Laurent.

” Il vient un temps où le silence est trahison.”. Ce temps est venu pour nous en ce qui concerne la libération du Président GBAGBO Laurent.

La vérité de ces paroles ne fait pas de doute mais la mission pour laquelle elle nous convoque est des plus difficiles.

Le besoin de parler, je le signale, est souvent un appel à la souffrance.
Mais il nous faut parler. Parler pour souffrir est un choix.

Il nous faut parler et agir avec toute l’humilité qui convient à l’étroitesse de notre vision, surtout de notre mission.

Il nous faut faire le choix d’aller au-delà des prêches platement patriotiques pour se situer sur les hauteurs d’une ferme action fondée sur les impératifs de la conscience et la convocation de l’Histoire.

Nous devrons assumer avec gravité la mission qui est la nôtre. Point n’est besoin de la rappeler. Elle doit être exécutée pour l’éclatement de la vérité.

La vérité dans l’action. La vérité de l’action. L’action pour la vérité.

Que chacun de nous prenne toute sa part dans cette lutte pour la restauration de la DIGNITÉ.

Que chacun donne plus et consente à recevoir moins.

Nous ne parviendrons pas à l’éclatement de la vérité sans y mettre de notre vie. Faisons clairement le choix de la vérité. Et agissons.

Aujourd’hui plus qu’hier, la libération du Président GBAGBO dépend du peuple de Côte d’Ivoire. De toi et de moi. De nous tous.
L’histoire appelle chacun. GBAGBO nous observe.

Dieu aime Gbagbo !

Koua Justin

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.