Côte d’Ivoire: voici pourquoi cette jeune policière a accepté d’être une prostituée

Côte d’Ivoire: voici pourquoi cette jeune policière a accepté d’être une prostituée

Une affaire qui néccessite bien d’aller plus loin dans les investigations. Mais en attendant, nous avons décidé de vous expliquer cette affaire. Comment une policière a été obligée à se prostituer pendant deux ans pour sauver sa vie.

Il s’agit d’une eune femme policière d’origine nigériane qui s’est retrouvée sur les bords de la lagune Ebrié contre son gré. Elle a été victime d’un réseau de proxénètes basé entre la Côte d’Ivoire et le Nigéria. Enfermée dans une chambre, elle était forcée à coucher avec des personnes pour avoir la vie sauve.
C’est une fois sortie des griffes de ses ravisseurs qu’elle a tout expliqué à la police ivoirienne. La vingtaine révolue, elle travaillait à la police fédérale du Nigeria, et était en service à Lagos.

Selon ses déclarations à la police ivoirienne, des personnes lui auraient fait croire qu’elle pouvait travailler en Afrique du Sud. Une proposition qu’elle a acceptée avant de se retrouver contre toute attente à Abidjan. Mais elle réalisera plus tard qu’elle est tombée dans une affaire ni tête ni queue. Pour qu’elle soit libéré, ses ravisseurs l’auraient contrainte à se prostituer en rapportant la somme d’un million de francs cfa la première année. Un défi qu’elle a relevé avec succès. Alors ses ravisseurs lui auraient donc demandé de rapporter la somme de 4 millions de francs cfa la deuxième année.

Mais dans ses explications, elle ne dit pas comment elle a réussi à sortir des griffes de ce groupe de proxénètes composé d’hommes et de femmes établi entre la Côte d’Ivoire et le Nigeria. Ils se sont spécialisés dans le convoyage de jeunes filles en direction d’Abidjan pour les livrer au métier de sexe.

Par Patrice Delwendé

Source: abidjan-immobilier.net

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE