Crise à Notre Voie: Un journal pro-Ouattara explique les dessous du débarquement de César Etou
Franck Anderson Kouassi au centre

Crise à Notre Voie: Un journal pro-Ouattara explique les dessous du débarquement de César Etou

Qui veut aller à la guerre ménage sa monture. La crise interne opposant Affi N’Guessan à Laurent Gbagbo, vient d’emporter un des soutiens indéfectibles du détenu de la prison de la Cpi. Souanga Etienne dit César Etou, président du conseil d’administration (Pca) et directeur général par intérim de ‘‘Notre voie’’, l’outil de propagande de l’idéologie du Fpi, a été débarqué, hier, de ses fonctions par le président du parti, Pascal Affi N’Guessan.

Déjà, la semaine dernière, Franck Anderson Kouassi, chargé de communication du parti, représentant de Pascal Affi N’Guessan au Conseil d’Administration, avait convoqué ledit conseil pour exiger le limogeage «immédiat» de César Etou pour faute politique. Il lui est reproché d’avoir annoncé la candidature de Laurent Gbagbo à la manchette du journal. Mais, la séance très houleuse s’était terminée sans l’exécution de la sanction réclamée. Les choses n’ont pas assez évolué pour que soit pondue une annonce officielle limogeant le journaliste, César Etou, «débarqué pour mauvaise gestion, à la suite du rapport d’une mission d’audit».

En sa qualité de président du Fpi, Pascal Affi N’Guessan est de facto, selon les textes du parti, le patron du journal ‘‘Notre voie’’. Mais, mieux, le Conseil d’administration est en grande majorité composé des hommes fidèles au président du Fpi. «Le sort de César Etou était déjà scellé», a confié un de ses proches. Pour une autre opinion, César Etoua a surtout été limogé pour son jeu d’équilibrisme entre les informations concernant la candidature de Laurent Gbagbo et celles d’Affi N’Guessan. «C’est une faute professionnelle qu’il a faite», a soutenu Akoï Innocent, ex président du Conseil général de Grand Bassam.

Face à la crise interne, prenant ainsi une tournure inquiétante, l’ex- chef de l’Etat ivoirien détenu au centre pénitentiaire de Scheveningen compte se prononcer dans les prochains jours par le biais de son conseil de défense sur sa candidature à la présidence du Fpi qui suscite les remous internes. Innocent Akoï qui l’a rencontré le jeudi 13 novembre dernier a confié à Afrikipresse.fr: “ Je suis allé traduire ma sympathie et faire mes condoléances et celles de mes camarades à Laurent Gbagbo. Nous avons aussi échangé sur l’actualité politique ivoirienne et sur sa candidature à la présidence de notre parti. Il m’a informé qu’il ferait très bientôt une déclaration sur tous ces sujets”, a révélé ce partisan de la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du Fpi.

Selon des indiscrétions au sein du conseil d’administration du journal, les nouveaux patrons, dont les noms circulent, en remplacement de César Etou, sont le Pr. Dédi Seri pour le poste de Pca et le journaliste Franck Anderson Kouassi pour celui de DG.

S.W

Source: L’Expression

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*