Crise au FPI: La réunion du comité central désignant un président intérimaire du parti est « illégale » selon Affi N’Guessan

Crise au FPI: La réunion du comité central désignant un président intérimaire du parti est « illégale » selon Affi N’Guessan

La direction du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), sous le contrôle de son leader Affi N’Guessan a jugé jeudi « illégale », une décision du comité central qui a suspendu l’actuel président du parti « de toutes les activités » et désigné un intérimaire au cours d’une réunion, dans une note.

Un comité central conduit par un autre groupe opposé à Pascal Affi N’Guessan, a décidé jeudi de suspendre le leader du parti de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo « de toutes les activités du FPI jusqu’au prochain congrès » et désigné le premier vice-président Abou Drahamane Sangaré « pour assurer (son) intérim ».

Ces cadres de l’ex-parti au pouvoir, divisé entre partisans de M. Affi et M. Gbagbo, disent avoir noté une « défaillance » du président « en matière de tenue de réunion statutaire pour juguler la crise actuelle ».

« La direction du parti tient à souligner que ces réunions illégales et les »résolutions » qui en découlent n’engagent nullement le Front populaire ivoirien », indique un communiqué, dont Alerte info a reçu copie.

Depuis la candidature du Pascal Affi N’Guessan contre Laurent Gbagbo, à la tête du principal parti de l’opposition en Côte d’Ivoire, les militants sont divisés en deux camps.

M. Affi a déjà fait reporter le 4e congrès du FPI qui devrait s’achever par l’élection d’un nouveau président et assigné le comité de contrôle en justice.

La direction de cette formation politique qui qualifie ces militants de « frondeurs », annonce un comité central samedi au siège du parti, à l’est d’Abidjan.

Edwige Fiendé

Source: Alerte info

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.