Crise au MFA: Antoine Ngbala prend position

Crise au MFA: Antoine Ngbala prend position

Nous assistons depuis quelques semaines dans différentes presses à des déclarations et contestations de personnes proches de l’ex-direction du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA) à l’encontre du camarade ANAKY Kobena Innocent.

Contestations revendiquées par des membres du secrétariat Général du 22 mars 2007 conduits par le camarade KOUAKOU Tano Fidel, ex-SGA, chargé des relations avec les partis politiques et soutenues par un groupe de la jeunesse du parti restés fidèles à l’ex-président .

Toutes ces revendications ont eu pour points communs de :
– Inviter le camarade ANAKY Kobena Innocent à tirer les leçons de ses nombreux échecs et de demander son départ à la tête du parti ;
– Rappeler aux ivoiriens et aux autorités du pays la situation irrégulière dans laquelle se trouve le MFA devant la loi sur les partis politiques et la forfaiture et l’illégalité avec lesquelles Monsieur ANAKY Kobena tente de s’accrocher à la tête du parti vis-à-vis des statuts du MFA;
– Reconnaitre la gestion dictatoriale, approximative et familiale du parti et la gestion chaotique de l’alliance RHDP marquée par une inconstance politique, injures et attaques répétées contre le RHDP et les Autorités de la République ;
– Contester la reconduction de Monsieur ANAKY Jacob à la CEI ;
– Demander aux Autorités de ne pas reconnaitre Monsieur ANAKY Kobena comme président du MFA et l’implication du RHDP dans la résolution de la crise ;
– Demander la mise en place d’un comité provisoire pour organiser un nouveau congrès crédible ouvert à tous dans un délai de 90 jours.
Suite à la réunion de ce jour, 19 juillet 2014, la Direction du MFA apporte les précisions suivantes :
1. La direction du MFA prend acte de la naissance de ce mouvement de contestations au sein du camp Anaky qui démontre une fois encore que l’ex-direction n’existe que de nom.
2. La direction du MFA se félicite de ce que M. KOUAKOU Tano Fidel et ses camarades ont maintenant compris les raisons qui ont conduit à l’organisation du congrès du 28 septembre 2013 et au changement à la tête du MFA ;
3. La direction du MFA indique que la déstructuration du parti avec les départs successifs de nombreux militants et cadres, notamment les camarades Joel N’guessan, Kipré Stéphane, Koné Harouna, Hamza Fatou, Bamba Mamadou, Legré Philippe, Cissé Mamadou a pris fin depuis le congrès du 28 septembre 2013 ;
4. La direction du MFA indique que le congrès du 28 septembre 2013 a légalement mis fin au mandat du camarade ANAKY Kobena Innocent. Suite à l’ordonnance de compulsoire délivrée par le président du tribunal d’Abidjan, des actions sont encore en cours au niveau de la justice pour usurpation, faux en écriture et usage de faux pour falsification d’actes juridiques et administratifs du MFA ;
5. La direction du MFA rappelle que seules les délibérations reposant sur la déclaration issue du congrès du 26 mars 2006, sous le numéro d’enregistrement N°31/MEMAT/DAP du 12/06/2006 auprès du Ministère de l’Intérieur peut conférer une existence légale au MFA ;
6. La direction du MFA invite en conséquence le camarade KOUAKOU Tano Fidel et ses camarades à la rejoindre pour poursuivre ensemble le combat de rétablissement de la direction légale et légitime dans ses droits, conformément à nos textes et à la loi ivoirienne régissant les parti politiques ;
7. La direction du MFA reste ouvert au dialogue dans la légalité et demande à tous les sympathisants et camarades du MFA à savoir garder patience, de rester mobilisés et à l’écoute des mots d’ordre du Prédisent du parti.
8. La direction du MFA appelle à la vigilance de tous les ivoiriens face aux manœuvres dilatoires de l’ex-direction et à éviter d’associer leur image à l’imposture et au non-respect de la légalité ;
Fait à Abidjan, le 19 juillet 2014
La Direction

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.