Crise de l’électricitée: Le FPI a décidé de porter plainte contre le Gouvernement Ouattara

Lors d’une conférence de presse animée par Alphonse Douati, son Secrétaire Général et Porte-parole ce mardi 2 juillet 2016, le Front Populaire Ivoirien (FPI) a annoncé son intention de poursuivre le Gouvernement Ouattara devant les juridictions nationales et internationales pour harcèlement économique de la population et abus de position suite aux manifestations contre la chereté de la vie qui eu lieu dans plusieurs villes du pays.

Analysant le motif des manifestations, qui selon le port-parole du FPI se rapporte principalement à la cherté de la vie en général et l’augmentation du coût de l’électricité en particulier, il a assuré l’auditoire que «le FPI apporte son soutien indéfectible au peuple ivoirien dans sa lutte pour la survie. Il se tient à ses côtés pour la sauvegarde de sa dignité et pour son droit à une vie décente que lui refuse le régime Ouattara».

Le porte-parole du FPI a tenu à s’incliner devant la dépouille du défunt lié aux manifestations contre la CIE à Bouaké, et à souhaiter prompt rétablissement aux blessés. Mais monsieur Alphonse Douati a également déplorer le fait que des dégâts et des pillages furent enregistrés lors de ces manifestations.

Le secrétaire général du FPI a aussi fustigé l’appel du président de la jeunesse du RDR (RJR) à la jeunesse de son parti afin de “veiller au maintien de l’ordre dans leur localité” en lieu et place des forces de l’ordre. Ce tappel a eu pour résultat «la recrudescence des actes de vandalisme et des vols d’armes de guerre au cours des manifestations. De plus les cibles des violences (bâtiments administratifs, banques et armes de guerre) rentrent dans le mode opératoire des bras armés du RDR. Il y a là des pistes à explorer s’il y avait une volonté de traquer les vrais coupables de ces dégâts», a déploré monsieur Douati.

Selon le secrétaire général du FPI, la solution adéquate à l’heure actuelle serait que le gouvernement Ouattara annule purement et simplement la décision d’augmentation du prix de l’électricité. C’est pourquoi, soutient-il, le FPI demande au peuple de continuer à s’opposer par tous moyens légaux à cette mesure inique et attentatoire à sa survie jusqu’à ce qu’elle soit annulée. Monsieur Douati a rassuré les ivoiriens que le FPI restera à leurs côtés dans sa mobilisation actuelle et future afin d’obtenir gain de cause.

Conférence de presse Le FPI a décidé de porter plainte contre le Gouvernement Ouattara Crise de lélectricitée: Le FPI a décidé de porter plainte contre le Gouvernement Ouattara

Monsieur Alphonse Douati a également informé l’assistance que le FPI s’insurge contre le fait que le gouvernement a décidé de «l’instauration sous forme déguisée d’un véritable état de siège dans le pays sans aucune base légale» en déversant la police, la gendarmerie et les FRCI dans plusieurs villes du pays dans le seul but d’«intimider la population pour non seulement imposer dans la terreur l’augmentation du coût de l’électricité mais surtout pour prévenir et contenir une grogne plus générale liée à sa mauvaise gouvernance, aux mesures économiques impopulaires et fondamentalement les protestations qui interviendront, à coup sûr, contre l’inopportune et inique réforme constitutionnelle que Ouattara s’apprête à octroyer de manière monarchique aux ivoiriens».

Le porte-parole du parti du président Laurent Gbagbo a prévenu que le FPI prendra, le moment venu, son entière responsabilité en usant de tous les moyens légaux pour s’opposer à toute initiative tendant à imposer une eventuelle réforme constitutionnelle de type monarchique, en dépit du déploiement excessif, illégal et injustifié des forces en arme dans les rues.

Eburnienews.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*