Crise militaire en Côte d’Ivoire: La mutinerie touche Abidjan

Une mutinerie de l’armée en Côte d’Ivoire s’est étendue à la capitale économique. Des coups de feu ont été entendus à l’intérieur d’un camp militaire à la périphérie d’Abidjan.

Vieux Akouedo, à l’est d’Abidjan, est le foyer des commandos d’élite parachutistes qui sont considérés comme loyaux envers le Président Alassane Ouattara.

Les tirs de Kalachnikov sont confinés dans le plus ancien des deux camps militaires situés à Vieux Akouedo.

Pour l’instant, il n’y a aucune information sur le nombre de victimes. Les militaires sont sortis de leur camp pour bloquer la circulation.

Il y a eu également des tirs de Kalachnikov pendant la nuit à Bouaké, où la mutinerie a commencé, ainsi qu’à Korhogo et Man.

Le ministre de la Défense Alain-Richard Donwahi devait rencontrer les mutins à Bouaké.

Source: BBC

________

La mutinerie gagne Abidjan et l’Ouest ivoirien

Le ministre ivoirien en charge de la défense auprès du président de la République vient de quitter à Abidjan pour Bouaké afin de rencontrer les militaires mutins, rapporte le correspondant de VOA Afrique sur place.

Samedi matin, toutes les grandes villes de l’ouest de la Côte d’ivoire : Ouba, Touleuple, Danane … ont été touchées par la fièvre des manifestations des militaires.

Les tirs entendus depuis samedi matin s’intensifient au niveau du camp d’Akouedo basé à Abidjan. Les militaires mutinés ont barré toutes les voies et sont en train d’avancer leur position.

La mutinerie gagne Abidjan et lOuest ivoirien Crise militaire en Côte d’Ivoire: La mutinerie touche Abidjan

La voie qui mène à l’état-Major au plateau le quartier des affaires est bouclé et les militaires empêchent toute circulation.

Des tirs sont entendus depuis 9 heures locales à Akouedo, le plus grand camp militaire en Côte d’Ivoire.

La grogne des ex combattants intégrés dans l’armée ivoirienne se propage et gagne la ville de Man dans l’ouest ivoirien la zone qui a payé le plus lourd de la décennie de crise militaro-politique en Côte d’Ivoire.

Alors que le ministre en charge de la défense auprès du président de la République est attendu à Bouaké, fief de l’ex rébellion des militaires.

Selon un habitant de man joint au téléphone, certains militaires sillonnent la ville avec des pick-up militaire encagoule demandant à la population de rentrer chez elle.

“Ils sont dans les pick-up mais pour l’instant ils ne s’en prennent pas à la population”, précise la source.

Pendant ce temps, le président de la République ivoirienne Alassane Ouattara a quitté Abidjan samedi pour Accra (Ghana) où il prendra part, en qualité d’Invité d’honneur, à la cérémonie d’investiture du nouveau président élu du Ghana.

Reportage de Narita Namasté

Source: VOA Afrique

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE