Crise militaire en Côte d’Ivoire: Man, Bouna et Duékoué gagnées par la mutinerie

Crise militaire en Côte d’Ivoire: Man, Bouna et Duékoué gagnées par la mutinerie

La nouvelle vient de tomber, le mouvement d’humeur a ouvert un nouveau front samedi matin à l’ouest du pays, précisément à Man.

» Des militaires encagoulés sont entrés dans la ville et ont commencé à tirer en l’air ce matin vers 08heures » ont confirmé des témoins sur place joints par KOACI.COM.

Comme rapporté également, dès leur entrée, les mutins se sont dirigés vers la préfecture et le principal commissariat de police de la ville. « Ils n’arrêtent pas de tirer. On les entend partout dans la ville et, demandent à tout le monde de rentrer » nous livreront les mêmes témoins.

Occasionnant du coup un mouvement de panique dans la ville, taxi et commerce ont rapidement cessé toute activité. Les personnes se pressent de regagner le gîte familial.

Après Bouaké, Daloa, Odienne, Daoukro et Korhogo, on nous confirme également que le mouvement de revendication militaire coordonné lancé dans la nuit de jeudi à vendredi a gagné les villes de Duekoué et Bouna.

A Tabou, des tirs ont été entendus très tôt ce matin aux environs de 7 heures à l’entrée de la ville, précisément à Meneké.

Les insurgés se sont ensuite dirigés dans le centre ville tirant en l’air comme nous rapporte un habitant joint par téléphone aux environs de 10 heures.

«Nous sommes terrés dans nos maisons. Des tirs sont dans la ville » a déclaré notre interlocuteur joint par téléphone.

Enfin, du côté d’Abidjan, alors que des rumeurs fusent sur la situation au camp d’Akouedo même si des tirs dans la zone sont rapportés par des témoins de quartiers avoisinants, des tirs nourris au niveau du grand séminaire d’Anyama nous sont également rapportés. Un camp militaire y installé. Il s’agit d’un commandement du troisième bataillon. Depuis 09heures, des militaires sont sortis pour paralyser la circulation.

Source: Koaci.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE