Crise militaire en Côte d’Ivoire: Quand un SMS oblige le ministère de la défense à faire un démenti

Crise militaire en Côte d’Ivoire: Quand un SMS oblige le ministère de la défense à faire un démenti

Une psychose de peur générale s’est installée dans la population ivoirienne après les mutineries des soldats de l’armée ivoirienne les 6, 7 et janvier derniers. Cette psychose de peur s’est accentuée avec la circulation de SMS dangéreux le samedi 7 janvier de bonne heure sur les reseaux mobiles et contenant un message condensé en un seul paragraphe stipulant la menace de guerre suite à la grogne sociale survenue vendredi et samedi au sein des Forces Armées de Côte d’Ivoire. 

«Du 9 au 17 janvier les cours seront annulés sur l’ensemble du territoire ivoirien à raison des mutineries présentes depuis hier. Communiqué officiel du Ministre de la Défense Mr Alain-Richard Donwahi. Les négociations ne sont pas concluantes. A toutes et à tous l’heure est grave. Les militaires prévoient de tuer. Tous les civils et policiers seront exécutés. Donc attention! A partir de 16h, tout civil doit être dans sa maison. Sauver des vies. Faites passer… », pouvait-on lire dans le message.

SMS dangéreux Crise militaire en Côte d’Ivoire: Quand un SMS oblige le ministère de la défense à faire un démenti

Devant la gravité du contenu du sms, le Ministère de la Défense n’a pas attendu pour faire un démenti, signalant dans le même temps que le fameux message n’émane pas du mintre de la défense Alain-Richard Donwahi.

«DÉMENTI DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE

Des SMS circulent depuis ce matin véhiculant de fausses rumeurs sur une prétendue suspension des cours du 9 au 17 Janvier 2017 sur toute l’étendue du territoire national.

Nous nous inscrivons encore une fois en faux contre cette information.

Nous vous demandons de ne pas céder à la panique et de continuer à garder votre calme», pouvait-on lire sur la page Facebook officielle du Ministère.

Les autorités ivoiriennes ne se sont pas arrêtes à cette publication. En effet, prenant au sérieux les conséquences ravageuses qu’aurait le contenu d’un tel SMS, les services de la présidence de la République ont, à travers un tweet signé par Alassane Ouattara, également démenti les informations contenues dans le SMS et rassuré les populations que la mutinerie du weekend était rentrée dans l’ordre.

«Les événements de ces derniers jours sont regrettables. Je sais que les populations en ont été affectées. Je tiens à rassurer chaque Ivoirien et tous les amis de la Côte d’Ivoire que tout est rentré dans l’ordre. Vous pouvez vaquer tranquillement à vos occupations», pouvait-on lire dans le tweet.

Eburnienews.net

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE