Crise postélectorale: l’Onu déplore que des auteurs de crimes occupent des postes clés

Crise postélectorale: l’Onu déplore que des auteurs de crimes occupent des postes clés

Le 11 avril 2015 prochain, cela fera quatre ans que la crise postélectorale a pris fin en Côte d’Ivoire. Depuis cette date juqu’à à ce jour, le contentieux judiciaire de la crise n’a pas encore été entièrement vidé. De plus, des acteurs clés connus de cette crise, continuent d’occuper des postes hauts placés dans l’administration centrale et dans l’armée.

Un haut commissaire des Nations unies a déploré cette situation mercredi dernier. Il a dit ne pas comprendre que des présumés auteurs qui ont violé le principe de Droits de l’Homme durant la crise postélectorale continuent, à occuper des postes clés dans le pays. Selon lui, « les auteurs de meurtres, viols et autres violations graves du droit international, peu importe leur origine ou affiliation, doivent être poursuivis sans délai ».

Zeid Ra’ad Al Hussein, a surtout souhaité qu’il y ait en Côte d’Ivoire une justice équitable sur la base de la vérité pour une vraie réconciliation. Cela doit se faire, selon lui, avant les élections présidentielles d’octobre 2015.

Source: Le Belier Intrépide

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE