Dans une cour des Brutus et des Judas !

Dans une cour des Brutus et des Judas !

Dans l’histoire de l’Humanité, l’exemple des deux plus grands traîtres sont : Brutus que l’empereur César affectionnait particulièrement à l’image de celui qui dormait dans le salon du président Henri Konan Bédié, ces dix-huit dernières années, chaque fois qu’on annonçait un remaniement ministériel ; et Judas qui a vendu Jésus-Christ à ses ennemis pour une pièce d’argent.

Quand nous analysons l’activité politique de ces derniers jours, à savoir le vendredi 25 et samedi 26 janvier 2019 au palais des sports et au stade Félix Houphouët-Boigny, il s’est constitué une cour des Brutus et des Judas, à commencer par le premier d’entre eux. En effet, ils ont trahi le Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda) en ne tenant pas à leur parole. Dire qu’on n’a pas vu le terme « alternance » dans l’Appel de Daoukro du mercredi 17 septembre 2014 du président Henri Konan Bédié, c’est pire de la mauvaise foi. C’est du mensonge ! Et on a outrecuidance de dire : « Je n’ai rien promis à Bédié » !

En second lieu, ils ont trahi le Rassemblement des républicains (Rdr). Les pauvres militants de cette formation politique ! Ils ont tout donné pour un homme : aller en prison, supporter une rébellion pour déstabiliser la Côte d’Ivoire, mourir simplement pour lui ! Pour toute récompense, il vient dissoudre leur parti politique. Quel sacrilège ! D’où les martyrs se trouvent, vivants ou morts, ils ne sont pas contents. Le plus malheureux des martyrs, c’est bien Robert Guéi. Le Général est mort deux fois : physiquement mort et son œuvre ne lui a pas survécu. Par la faute d’un Brutus qui, pour un poste ministériel, a été le bras séculier des assassins de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (Udpci). Quant au Mouvement des forces d’avenir (Mfa), il a été étranglé le jour où son président-fondateur, Innocent Kobenan Anaky, a été déstabilisé.

Telle que présentée, la nouvelle cour du parti unifié est constellée de Brutus et de Judas. Maintenant qu’ils sont ensemble, que ce doit être terrible, voire dramatique ! Suffise que deux d’entre eux se retrouvent en tête-en-tête, automatiquement naît la suspicion : ils vont aller nous vendre auprès du grand patron. Pis, ils ne pourront plus s’approcher de leurs amis, voire des membres de leurs familles. Ils sont devenus des êtres extrêmement dangereux pour toute la société. Leur vie ne sera plus de tout repos. Entre eux, ils se surveillent, ils surveillent leur entourage et nous aussi, nous les surveillons. Nous apprenons que, prétextant avoir beaucoup de dossiers à traiter au bureau, certains rentrent tard pour n’avoir pas à subir le regard des leurs.

La rançon de la trahison, c’est l’humiliation, surtout mentale. Elle est individuelle et éternelle ! En l’espèce, qui sera plus Brutus et plus Judas que l’autre pour trahir le plus aux fins de plaire à l’auto-proclamé chef du samedi 26 janvier 2019 ?

Notre Combat, l’Unité des Autochtones du Sud, de l’Est, du Centre, de l’Ouest et du Nord de la Côte d’Ivoire.

Fait à Morokro-village, le dimanche 27 janvier 2019

Pour le Cnp,

Gnamantêh Nanankoua

Autochtone ivoirien, mieux, Ivoiritaire !

One comment

  1. 81933 955028Its wonderful what supplementing can do for your body and your weight lifting goals! 797637

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.