Débarqué jeudi, Affi N’guessan menace les 2/3 du Comité central de poursuites en Justice et annonce sa candidature à la présidentielle de 2015

« Je suis toujours à la barre », affirme le leader du parti de Gbagbo, après sa « suspension » par un Comité central

Le leader du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), Pascal Affi N’Guessan, a affirmé samedi que sa « suspension » par des cadres du parti était « sans fondement« , affirmant qu’il « est toujours à la barre », lors d’un point de presse au siège du FPI, à Cocody (est d’Abidjan).

Cette « suspension est sans fondement car (elle) ne s’appuie sur aucune disposition » du parti, a déclaré Affi N’Guessan, ajoutant que « le Comité central siège aujourd’hui et tout autre rencontre (de cette instance) est non statutaire et ses décisions n’engagent pas le FPI ».

Le groupe opposé à Affi N’Guessan, conduit par Laurent Akoun et Alphonse Douati, avait décidé jeudi de suspendre le leader du parti de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo « de toutes les activités du FPI jusqu’au prochain congrès » et avait désigné le premier vice-président Abou Drahamane Sangaré « pour assurer l’intérim ».

M. Affi avait fait reporter le 4e congrès du FPI qui devrait s’achever par l’élection d’un nouveau président et assigné le comité de contrôle du parti en justice à la suite de l’introduction de la candidature controversée de M. Gbagbo à la présidence du parti.

Selon lui, « les camarades » qui sont dans « l’illégalité » verront leur « acte (de suspension) soumis au comité central (organe de décision du parti) et leur nullité mise devant les tribunaux », rappelant que des « mesures seront prises pour que tous les militants respectent les textes » qui régissent le parti.

Cette première rencontre du comité centrale pour l’année en cours qui avait un taux de « 70% de présence » intervient à un moment où les militants du parti sont divisés en deux camps depuis l’annonce la candidature de Affi N’Guessan, actuel président, contre Laurent Gbagbo, à l’élection pour la présidence du principal parti de l’opposition.

Pour M. Affi, l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo, détenu à La Haye pour « crimes contre l’humanité » dans les violences postélectorales ivoiriennes de décembre 2010 à avril 2011 qui ont officiellement fait plus de 3000 morts, « n’a jamais fait acte de candidature ».

II a annoncé qu’il ira à la Haye pour rencontrer M. Gbagbo afin de lui faire le point sur « l’instrumentalisation de son nom dans la lutte politique pour la présidence du parti ».

Géraldine Yanon

Source: Alerte info

————————————————–

Le FPI, version Affi N’Guessan, participera à la présidentielle de 2015

Pascal Affi N’Guessan, le leader du Front populaire ivoirien, (FPI, opposition), parti de l’ex-président Laurent Gbagbo, a déclaré samedi que sa formation politique allait participer à la présidentielle d’octobre 2015, lors d’une conférence de presse à Abidjan.

« Nous pesons la moitié de l’électorat (ivoirien) et nous pouvons gagner les élections », a dit Affi N’Guessan, souhaitant que le parti aille à la présidentielle avec « l’ensemble de ses troupes ».

Le parti est divisé en deux camps depuis que l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, détenu à la Haye, et son ancien Premier ministre Pascal Affi N’guessan, ont été retenus comme candidats au poste de président du parti.

Selon M. Affi, l’objectif principal est de « travailler à réunir toute la famille avant » cette présidentielle où le FPI « a plus de chance de gagner que le RDR (Rassemblement des démocrates) », le parti de l’actuel chef d’Etat Alassane Ouattara, candidat à sa succession.

Concernant l’éligibilité de M. Ouattara, le président du FPI a souligné « qu’en temps opportun » le parti se prononcera.

Dans un contexte marqué par des débats sur la participation du parti de l’ex-chef d’Etat aux élections de 2015, M. Affi a affirmé que « si nous ne participons pas aux élections, nous allons disparaitre », appelant les militants à « agir en faveur de la reconquête du pouvoir ».

Géraldine Yanon

Source: Alerte info

 

About admin

2 comments

  1. PATRIOTISME-SOLIDARITE-TOLERANCE

    AFFAIRE”AFFI N’GUESSAN A TRAHI”

    Un debat est une TRIBUNE d’echanges pour faire connaitre ses pensees controverses et controversees.A partir de cette donne,le DEFENDANT d’une OPINION soit Communautaire ou individuelle ne peut alimenter que les autres OPINIONS qui se trouvent etre contradictoires pour faire valoir ses DROITS.Ce Debat est donc anime par deux ou plusieurs personnes oposees pour se faire echo de leur comprehension d’une questiontion a l’ordre du jour et d’en proposer ses Solutions au plan national et diffuse peut etre en international.

    Des lors que le Pouvoir tient au respect de sa ligne de conduite une OPOSITION et qu’on s’y aligne vraiment,il convient donc de chercher a comprendre ce qui pourrait se cacher derriere une ATTITUDE qui ne fait pas ECOLE dans l’OPOSITION.

    Surtout,je dis bien surtout au Front Populaire Ivoirien(FPI)

    Je reviens a dire que Monsieur,l’Ex-Camarade AFFI N’GUESSAN a deborde,voire d’ailleurs viole la LIGNE DOITE que s’est donnee de suivre ce PARTI qui voudrait un DEBAT DEMOCRATIQUE sur la VIE POLITIQUE en COTE D’IVOIRE.

    Dans une meme FAMILLE,l’on voit toujours un ou plusiers Membres se deguiser( en oposants,mais avec en l’esprit un point de depart):

    LA FAMILLE.

    Pourrait-on renoncer a sa FAMILLE ou la rejeter pour en choisir une AUTRE?,meme si cette Nouvelle FAMILLE proserait le tresor?

    Je me suis pose cette question depuis les malheureux evenements de LEADERSHIPPS qui secouent le FPI.
    Monsieur AFFI N’GGUESSAN PASCAL aurait-il REJETE sa FAMILLE?

    A-t-il regarde dans son retroviseur?

    Si OUI,je crois pour ma Part que ses DERIVES n’auraient pa eu leur place dans cette TRIBUNE OU seuls les tenants Actuels du POUVOIR ont droit aux echanges,entre EUX.(RHDP ET SA CLIQUE Politique).

    Si NON,je dis que Monsieur l’Ex-Premier des Premiers Ministres de GBAGBO aurait trouve un associe pour defendre les IDEES de ses nouveauxl Interloocuteurs, le PDCI/RDA,LE RDR,LE MFA,LE PIT et j’en passe coalises au sein d’une mascarade Francaise baptisee RHDP.

    Au regard de son ENTETEMENT a rejeter la Candidature du Fondateur du FPI encore en VIE,tout comme BEDIE le ferait avec HOUPHOUET en core vivant,il est tout a fait normal que soit debarque le Camarade AFFI qui desormais a choisi de sacrifier son MAITRE.

    Depuis deja Treize(13)qu’il est aux commandes de ce Parti,il aurait du comprendre le Contenu des TEXTES qui regissent le Fonctionnement de cette organisation politique en evitant le bicephalisme tel que je constate aujourd’hui tout comme les autres ivoiriens.C’est DOMMAGE,vraiment DOMMAGE!

    Mon Conseil a AFFI est qu’il accepte de sorrtir par la Grande tel qu’il est venu et de considerer la DECISION du Comite de Controle.AFFI n’aura rien perdu pourvu qu’il s’humilie et se range derriere cette decision emanant du conseil FAMILIAL s’il pense etre toujours MEMBRE de cette FAMILLE politique qu’est le FPI.

    Je termine pour feliciter le Comite de Controle qui a eu le courage de tourner cette triste PAGE de querelles internes qui tendaient a FRAGILISER l’OBJECTIF premier de l’exitance de ce movement politique.
    La PAGE est certes tournee,mais elle reste lisible vu la declaration du FAUTIF qui se reconnait toujours PRESIDENT du FPI.TANT MIEUX,

    Et voudrais par cette Occasion feliciter le Camarade ABOU DRAHEMANE SANGARE qui vient de beneficier de la CONFIANCE de ses Camarades du Parti.

    L’humilite precede la GLOIRE,nous dit SALOMON dans ses ecrits de PROVERBES.Chp 15v33)

    Qu’avec cette HUMILITE,le Nouceau President en la Personne du Camarade SANGARE, releve le DEFIT qui est desormain le SIEN.

    Bonne Execution de ta Feuille de route et que le SUCCES vous Accompagne,toi et les Membres de ton Cabinet.

    A Bon Entendeur,Salut:GUILLAUME L’EBURNEEN.

  2. “Si nous ne participons pas aux élections, le parti va disparaitre,” a dit Holande à Affi. Et Affi croit à ça. Cet homme est d’une naiveté inouie qu’il fait honte. Soulagé en tout cas qu’il soit suspendu du parti. Vas-y maintenant aux élections avec ta nouvelle équipe! Accompagne Ouattra comme il t’ a été ordonné! Va à Abobo battre campagne! Du n’ importe quoi!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE