DECLARATION DE LA SECTION FPI (Front Populaire Ivoirien) D’ISRAEL | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France DECLARATION DE LA SECTION FPI (Front Populaire Ivoirien) D'ISRAEL
DECLARATION DE LA SECTION FPI (Front Populaire Ivoirien) D’ISRAEL

DECLARATION DE LA SECTION FPI (Front Populaire Ivoirien) D’ISRAEL

Selon l’adage, le mur lézardé favorise l’introduction des cafards dans la maison. Ceci reste souillé si les propriétaires ne la nettoie pas proprement.
La situation socio-politique n’est pas du tout enviable. Les ivoiriens pro-Gbagbo souffrent des agissements du pouvoir en place. Les cadres du FPI, la direction centrale sont censés trouver les mots justes d’encouragement à leur endroit,surtout ceux qui sont en prison et en exil.
Si cela vient à manquer,qui les encouragera?A cote des prières que nous formulons pour eux.
Pour rappel,depuis le 11Avril 2011 date de l’arrestation du Président GBAGBO par l’armée française et remis à Allassane Ouattara et deporté à la Hayé,la vie des ivoiriens est devenue insoutenable.
Certains cadres du FPI étaient incarcérés,plusieurs sont en exil.
Plus de 600 pro-Gbagbo sont jusqu’à ce jour en prison à la MACA dans des conditions déplorables . A ceux là s’ajoute Madame Gbagbo toujours détenue à Odienné sans compter les enlèvements et arrestations arbitraires.
Camarade Président AFFI, face à toutes ces situations ci-dessus,nous sommes consternés par les dissensions qui ont surgi au sein de la direction.
Etait-il nécessaire d’exposer nos différents au grand jour?
L’ennemi a encore profiter de  nos palabres internes,pour s’attaquer à notre siège.
Compte tenue de tout ce que nous avons énuméré, Nous section FPI d’Israel disons:
-Suite aux mésentantes portées sur la place publique,
-Suite au faite que le FPI a pour slogan: asseyons nous et discutons,
1-Nous section d’Israël attirons l’attention des Camarades militants que nos problèmes doivent dans l’avenir  être regle en famille.
2-Faire de la libération du Président GBAGBO, Mme Simone Ehivet Gbagbo,du Ministre Charles Blé Goude et de touts nos Camarades prisonniers politiques une priorité non discutable.
3-Nous réaffirmons que notre participation à la CEI n’est pas à l’ordre du jour.
4-Que les coupables de l’attaque du siège du FPI soient retrouvés et poursuivis devant la justice pour répondre de leurs actes.
Enfin sommes prêts pour les batailles avenirs fixés par la direction centrale et félicitons les uns et les autres pour leur fidélité aux Président Laurent Gbagbo et au FPI.
Que Dieu bénisse la Cote d’Ivoire et le FPI.
Pour le Secretariat General.
David Agneba.

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.