DECLARATION RELATIVE A L’ENLEVEMENT D’ENFANTS EN COTE D’IVOIRE

DECLARATION RELATIVE A L’ENLEVEMENT D’ENFANTS EN COTE D’IVOIRE

En ce début d’année 2015, un phénomène aussi inhabituel que macabre frappe notre chère patrie. En effet, des enfants sont enlevés, tués et/ou mutilés créant une psychose dans les rues d’Abidjan et de certaines villes de l’intérieur du pays. D’abord distillée sous forme de rumeur, cette information a été confirmée par les autorités policières qui dénombrent  plus de 20 cas dont un seul enfant qui aurait été retrouvé vivant.

L’Union des nouvelles Générations (UNG), voudrait, aux parents des victimes dire qu’aucun mot n’est assez fort pour apaiser l’immense chagrin qu’ils ressentent et les assurer de son soutien indéfectible dans cette douloureuse épreuve. La perte d’un être cher est l’épreuve la plus difficile dans la vie et cela est encore plus éprouvant quand sont concernés des enfants, victimes d’un kidnapping puis décapités atrocement.

L’Union des Nouvelles Générations exprime sa plus grande inquiétude et enjoint le gouvernement de prendre toutes les dispositions utiles pour rapidement endiguer ce phénomène qui sape l’avenir de notre nation en s’en prenant à nos enfants, pouponnières de la Côte d’Ivoire de demain, celle des nouvelles générations. Il appartient en effet au gouvernement de tout mettre en œuvre pour rassurer les populations et les mères apeurées qui retirent leurs enfants de nos écoles pour les garder avec elles à la maison. Ce n’est pas en offrant 1 million à chaque famille victime comme vient de le faire le gouvernement que cela résoudra le problème.

Plusieurs informations font état de ce que le gouvernement aurait empêché une manifestation des femmes pour justement dénoncer ces actes barbares et amplifier la sensibilisation auprès des populations ivoiriennes. Nous avouons ne pas comprendre une telle attitude au moment où nous avons besoin de solidarité et de sensibilisation pour mettre hors d’état de nuire ces bandits d’un autre genre.

En attendant que des mesures idoines soient prises et effectivement appliquées, l’Union des Nouvelles Générations appelle toutes les populations à une vigilance accrue pour dénoncer auprès des autorités habilitées toute attitude suspecte.

Dieu bénisse la Côte d’Ivoire et garde nos enfants !

Fait à Abidjan le 29 Janvier 2015

Le secrétaire General et porte parole du parti 

Ayekpa Denis

 

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE