Découverte avec une grossesse hors mariage, Desiree Allen, une femme pasteur déclare: « Je n’ai pas honte, je vais continuer à prêcher »

Découverte avec une grossesse hors mariage, Desiree Allen, une femme pasteur déclare: « Je n’ai pas honte, je vais continuer à prêcher »

Le pasteur Desiree Allen de la ville de New York aux USA est qui est tombée enceinte après avoir eu des relations sexuelles avant le mariage avec son fiancé, affirme qu’elle n’a pas honte de sa faiblesse devant la chaire et a promis de continuer à prêcher avec fierté jusqu’à ce qu’elle «ne puisse plus monter sur la scène».

Le pasteur Desiree Allen, qui sert de pasteur d’art et de formation spirituelle de l’Église baptiste First Corinthian à New York est également la Directrice du ” The Dream Center” de Harlem. Elle a révélé dans un article posté sur un blog qu’elle a découvert qu’elle devait être mère en mai, plus précisement le jour de la fête des mères.

«J’étais enceinte. Ma réaction immédiate était un choc. Ce n’était pas prévu. Oui, je sais que c’est une conséquence potentielle d’avoir des rapports sexuels, mais pas très facilement. A l’exception de ma décision de mener un style de vie proche du célibat dans ma vingtaine, j’avais des relations sexuelles depuis l’âge de 15 ans, mais je n’avais jamais été enceinte. En fait, j’ai supposé qu’il serait très difficile pour moi de concevoir. Apparemment je me suis trompée», a-t-elle écrit.

Pasteur Découverte avec une grossesse hors mariage, Desiree Allen, une femme pasteur déclare: « Je n’ai pas honte, je vais continuer à prêcher »

Le pasteur Desiree Allen a expliqué que malgré la nature soudaine de sa grossesse non planifiée, elle était heureuse de la perspective d’avoir un bébé. Toutefois, elle a redouté l’idée de rendre public la nouvelle de sa grossesse en tant que pasteur célibataire. Le pasteur Desiree Allen soutient que même les membres de «la direction de l’église ont des relations sexuelles en dehors du mariage, des affaires de la drogue, de boisson, etc. Généralement, ces choses la ne sont pas considérés comme des actes acceptables. Mais j’ai vu de nombreuses églises fermer les yeux sur ce comportement, car ça peut se cacher. Or être enceinte est une indication très visible d’un acte privé et, pour une raison quelconque, les gens se sentent plus le droit de faire savoir leur point de vue». Qu’à cela ne tienne, le pasteur Desiree Allen a expliqué qu’elle a choisi de ne pas «porter le poids des opinions et des jugements des autres, y compris le mien» sur ses épaules parce qu’elle était heureuse de sa grossesse.

«Souvent, quand les gens pensent que vous avez fait quelque chose de mal ou que vous avez péché, ils veulent que vous vous promenez avec la tête baissée, signe de culpabilité. Autrement, comment sauraient-ils que vous étiez désolé? Eh bien, je n’étais pas désolé et n’avais pas honte. La honte et le bonheur ne peut pas résider au même endroit. J’ai décidé de m’entourer uniquement de ceux qui avaient une énergie positive. Je savais qu’il y aurait des jours difficiles, mais je savais aussi que le bien l’emporterait sur le mal. Donc, lorsque le premier commentaire a été fait au sujet de ma grossesse comme étant une abomination, je n’ai pas été dérangée, parce que ce n’était pas ma vérité», a précisé le pasteur Desiree Allen. Avant d’expliquer sa propre vérité en ces termes:

«J’ai fait un choix sur la façon de définir mon propre bonheur et d’écrire ma propre histoire. J’ai pensé aux femmes qui étaient rabaissées dans leurs églises pour être tombées enceintes hors mariage. Ces femmes sentaient que l’avortement était une meilleure option que l’humiliation. Les filles de pasteur se forcent à l’avortement, parce que la famille ne peut gérer la honte. D’autres quittent l’église en permanence parce que les membres ne peuvent accepter que des enfants naissent hors mariage. Des personnes changent leur regard sur les femmes enceintes hors mariage qu’ils voient pourtant chaque dimanche en les évitant comme la peste. (…). Tant de femmes qui auraient pu faire un choix différent si elles comprenaient le pouvoir qu’elles avaient. Si quelqu’un leur avait dit que c’était ok elles ignoreraient les voix extérieures. Ça irait mieux».

Les informations mises à jour sur sa page Facebook indiquent que la date d’échéance du pasteur Allen est le 16 janvier et qu’elle attend des jumeaux avec son fiancé Tony Elder

Eburnienews.net (Avec christianpost.com et notcinderella.com)

 

 

 

 

 

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*