Demba Traoré donne sa version des faits sur la vidéo de Bruxelles et une prétendue reponse à Simone E. Gbagbo

Victime d’un lynchage orchestré, Demba Traoré répond à ses détracteurs.

Quand des « cyber activistes » veulent tester leurs micros et caméras un nom leur vient à la bouche, Demba Traoré. Pendant longtemps j’ai ignoré les injures et les grossiers mensonges. Je ne peux plus laisser le mensonge persévérer car il y va de mon honneur et de celui de ma famille. Aucun poste de responsabilité ne vaut mon honneur et surtout pas celui de ma famille qui n’a rien demandé et encore moins n’est pas responsable de mes engagements politiques. Le citoyen Demba Traoré a donc décidé de dire sa part de vérité et a décidé de ne plus se taire car il a appris de feu Sangaré Aboudrahamane que quand le mensonge vieillit ça devient vérité.

De mémoire je parlerai d’un certain nombre de mensonges dont je fais l’objet.

– Les sociétés fictives : Quand en 2015 j’ai dénoncé Affi N’guessan et Alcide Djédjé une amie d’une proche du Président Gbagbo qui s’est avérée être une proche de Soro et qui est employée de banque en France a publié une liste d’entreprises que j’avais enregistrées aux USA entre 2012 et 2015 pour rechercher des partenaires dans divers domaines de mon expertise. Ne sachant pas mon histoire, elle voulait me faire passer pour un affairiste autour du président. Les enregistrements d’entreprises sont du domaine public aux USA comme partout ailleurs. N’ayant pas eu besoin de la plupart des structures, je ne les ai pas renouvelées et elles ont donc été dissoutes. Si j’étais aussi riche au point de posséder des puits de pétrole, ces entreprises n’auraient jamais été automatiquement dissoutes faute de renouvellements qui coûtent $100 par entreprise et par an ! Et puis entre 2012 et 2018 il fallait être naïf comme nous autres pour penser que des africains accepteraient de faire des affaires avec des proches du Président Gbagbo. Des personnes qui se faisaient passer pour des super enquêteurs n’ont fait que reproduire ces informations après avoir lancé avec arrogance des ultimatums car croyant qu’elles détenaient des secrets d’Etats. Quelle ignorance !

-Les puits de pétrole : Si le ridicule tuait ! On dit que j’ai des puits de pétrole, que Dieu vous entende ! Inch Allah j’en aurai un jour. En attendant ce jour, il faut un peu respecter ceux qui perdent leur temps à vous écouter en dévoilant les pays dans lesquels se trouvent ces puits sans oublier leur circuit de distribution.

– Détournements à Vitib : Une fois de plus, si le ridicule tuait vous seriez déjà morts. Car les articles de presse et vidéos qui parlent de ma bonne gestion à Vitib existent encore sur le net. J’ai le compte rendu du conseil d’administration qui me blanchit et j’ai fait une passation de service en bonne et due forme sous un régime qui m’est hostile jusqu’à ce jour. Dès Juin-Juillet 2011 le gouvernement Ouattara à commandité un audit du Vitib et n’a pu me reprocher la moindre faute, Vous êtes sérieux là ?

– Le dossier WÊ : Je me suis longuement exprimé sur la question tant par écrit que par vidéo. Je me suis auto saisis pour écrire à la direction du Front Populaire Ivoirien quand feu le président Sangaré assurait l’intérim. Je vais encore interpeller des cadres Wê qui vivaient au Ghana et qui savent les efforts financiers et matériels que j’ai fait pour que justice soit rendue à tous ceux qui ont été victimes de la barbarie des rebelles Pro-Ouattara. Il y a encore dans les camps de réfugiés au Ghana des ivoiriens qui savent ce que j’ai fait pour les aider. Chers ainés, vous vous reconnaissez, votre silence face aux accusations mensongères et TRIBALISTES à mon endroit et envers maitre Habiba Touré dans les camps devient incompréhensible pour dire le moins.

Je me suis impliqué dans cette affaire de recensement des victimes parce que je pense que les gens ont été ciblées beaucoup plus parce que proches du Président Gbagbo qu’à cause de leur groupe ethnique, Sinon comment expliquer que des Pro Gbagbo de Korhogo, d’Andokoï Kouté, de Bonoua et de Sassandra aient été massacrés ? le dire ne veut pas dire qu’on nie le génocide Wê, mais c’est demander Justice pour tous !

Je ne regrette pas mon action et revendique à mon humble niveau ma part dans la dénonciation des crimes commis contre les partisans du Président Laurent Gbagbo. A ce jour je reste une des rares personnes qui ont interpelé publiquement et directement la représentante des victimes PRO Ouattara lors de l’ouverture du procès à la CPI en janvier 2016. Drôle de comportement d’une taupe qui a vendu le dossier Wê à Soro ou Soros selon l’inspiration du jour ! La vérité est lente mais elle finit toujours par rattraper le mensonge. Aujourd’hui on voit ceux qui sont proches de Soro. Hélas le ridicule ne tue pas, car ceux qui m’accusaient d’avoir vendu le dossier Wê à Soro sont muets quand des chefs Wê reçoivent Soro et l’habillent en dignitaire Wê et lui remettent des rameaux, tout comme quand Soro est reçu à la Haye ou quand ses représentants et proches reçoivent des cadres du FPI à Séguéla.

Pour finir avec cette question, je tiens à dire publiquement qu’une seule personne est responsable du « lynchage médiatique sur les réseaux sociaux » dont j’ai fait l’objet c’est Jo Mamadou qui a préféré les grâces de sa concubine Martine Kei Vao aux conseils de celui qu’il dit être son oncle. Lui seul sait pourquoi c’est moi qu’il a choisi de « liquider ». A Jo je voudrais rappeler ce message que je lui ai déjà fait : « Quand on ne cherche pas la malédiction on ne fouille pas dans le lit de son père »

– La vidéo du Président Gbagbo à Bruxelles : des Prétendus experts ont tout dit sur cette vidéo y compris la période et la manière dont elle a été tournée. Les plus qualifiés dans le mensonge et le dénigrement ont entendu la voix de Demba Traoré qu’ils ont désigné comme le commanditaire de ladite vidéo, Bravo !

La vidéo a été publiée le jour même elle a été filmée, c’est à dire le 5 décembre 2019. Ce jeudi je me trouvais à Paris ticket de parking faisant foi. La veille j’ai fait 2 rendez-vous, le dernier étant avec un vice-président du FPI qui se reconnaitra. Le lendemain 6 Décembre 2019 j’ai voyagé de Paris à Bruxelles avec 2 hautes personnalités du Parti pour assister à une audience du Président du Parti accordée à un secrétaire général adjoint qui lui aussi se reconnaitra. Cette vidéo de 15 secondes a été filmée avec un téléphone et n’importe quel amateur pourra la reproduire, il n’y a aucune mise en scène, aucune caméra embarquée sur un véhicule. De grâce prenez nous un peu au sérieux ! la vidéo est le fruit du travail d’un paparazzi amateur avec aucune autre intention.

– Les attaques contre moi des supporters d’autres politiciens “PRO Gbagbo” : Jusqu’en Décembre 2015, j’étais un illustre inconnu sur les réseaux sociaux bien qu’ayant eu une ou deux sorties à la Haye qui ont été médiatisée. « Mon malheur » a commencé quand j’ai décidé de dénoncer les sieurs AFFI, Alcide Djédjé et bien d’autres complices. Si c’était à recommencer je le ferais de nouveau. Que des partisans du sieur AFFI s’en prennent à moi c’est de bonne guerre mais malheureusement le constat aujourd’hui est clair et sans appel qu’en plus d’eux il y a ceux qui sont proches ou se revendiquent comme tels du Cojep et du groupe des « insoumis » au Président Laurent Gbagbo et généralement partisans d’un « plan B » donc des « anti-GOR ». Le temps nous dira non seulement leur motivation mais pour qui ils roulent.

-Last but not the least, Demba Traoré répond à Mme Simone Ehivet Gbagbo : En se référant à mon post en date du 3 décembre 2019, repris ci-dessous, ce fût une levée de bouclier des réseaux cités plus haut.

Dans ce post j’écrivais « Nous n’allons pas éternellement avoir la langue de bois. Il ne sera permis à personne ce qui n’a pas été permis au sieur Affi.

Personne ne banalisera notre leader. Fier d’être bêtement GOR.

A bon entendeur salut !»

Dieu merci que la majorité des gens ont compris la supercherie si je m’en tiens à ceux qui sont venus me soutenir sur ma page. Je ne peux pas laisser prospérer le montage qui a consisté à reprendre mon post avec une imitation de mon profil et y joindre une photo de Mme Simone Ehivet Gbagbo et faire croire que c’est à elle que je répondais. Au-delà de la presse qui était à la recherche de buzz, même des journalistes habituellement reconnus pour leur professionnalisme, ont failli à la règle élémentaire de leur métier qui consiste à entendre les deux parties. Théophile Kouamouo pourquoi descendre si bas ? toi qui a mon téléphone et qui sait que je n’ai pas besoin de visa pour venir en France. Pourquoi ce commentaire pour me faire passer pour un agent au service de la France dans le but d’obtenir des visas ? Est-ce parce que tu ne veux pas assumer que tu as signé Tambou Tchagin?

Que dire de la représentante et des secrétaires nationaux du FPI résidant à Paris qui sans la moindre courtoisie qu’impose la camaraderie qui consisterait à m’entendre pour vérifier les faits ont fait une déclaration en s’appuyant sur des images truquées pour interpeller publiquement leur supérieur hiérarchique que je suis, commettant ainsi la même faute qu’ils voudraient me reprocher ?

A toutes fins utiles je voudrais préciser que mon post ne pouvais pas être une réponse aux propos de la 2ième vice-présidente du FPI pour les raisons suivantes :
… Il ne sera permis à personne ce qui n’a pas été permis au sieur Affi.

AFFI a publiquement injurié le président Gbagbo lors d’une conférence de presse pour ne citer que ses dernières sorties.

Ensuite  …. Personne ne banalisera notre leader…..

A ma connaissance la 2ième vice-présidente n’a ni insulté publiquement le Président du Parti, ni Banalisé notre Leader lors de son intervention du 30 Novembre devant les femmes de l’OFFPI.

Alors d’où vient-il que Demba répond à Simone Ehivet Gbagbo ? Tout comme quand j’écris l’autre qui règne à Abidjan, on dit que Demba nargue encore Simone ! Diantre depuis quand Mme Simone Ehivet Gbagbo règne à Abidjan ? pourquoi l’homme de gauche que je suis utiliserait le terme régner à l’endroit d’une camarade de Parti ?

Enfin j’espère que je suis suffisamment bien éduqué et bien formé pour ne pas utiliser l’expression à bon entendeur salut à l’endroit de la 2ième vice-présidente de mon parti.

Ceux qui étaient destinataires de mon post ont reçu le message 5/5, ceux qui ont pensé que mon post répondait à la 2ième vice-président sont plutôt ceux qui l’accusent de vouloir faire comme Affi et non Demba Traoré, ils se comportent comme des sorciers que le jour a surpris.

En Vérité on veut faire de moi, malgré moi le porte-parole d’un camp qui s’opposerait à la camarade Simone et ils pensent pouvoir m’intimider et me contraindre au silence. Courage à vous ! Sachez qu’il fallait beaucoup de courage pour militer au FPI en 1990 à Katiola un an après la mort du général Thomas d’Aquin, et qu’on ne peut pas intimider un tel militant avec des smartphones tout en étant dans le confort de son salon parisien !

Je voudrais terminer en disant merci à tous ceux qui m’ont toujours soutenu et n’ont jamais accordé le moindre crédit à ses mercenaires d’un autre âge.

Jusqu’à ce qu’il plaise au Président du Parti de me retirer sa confiance, je demeure le premier responsable du parti et de la plateforme EDS en charge du numérique, donc je ne peux pas être absent des réseaux sociaux, mieux je me suis auto proclamé « chien méchant » du Président Gbagbo sur les réseaux et répondrai à tout manquement à son endroit. A bon entendeur salut et plus que jamais Bêtement GOR !

2 comments

  1. 391833 887455Hey there. I want to to inquire somethingis this a wordpress weblog as we are thinking about shifting over to WP. Also did you make this theme on your personal? Thanks. 392859

  2. 374244 829494hello i discovered your post and thought it was quite informational likewise i suggest this internet site about repairing lap tops Click Here 190872

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.