Depuis le palais de Justice d’Abidjan – Plateau, Simone Gbagbo invite les Ivoiriens à se battre pour econquérir la souveraineté de la Côte d’Ivoire

Depuis le palais de Justice d’Abidjan – Plateau, Simone Gbagbo invite les Ivoiriens à se battre pour econquérir la souveraineté de la Côte d’Ivoire

A l’issue d’un procès totalement bâclé, il y a un an et aucours duquel aucune preuve n’a été présentée,  elle fut reconnue coupable d’« atteinte à la sûreté de l’État », « participation à un mouvement insurrectionnel » et « trouble à l’ordre public » puis condamnée à vingt ans de prison. Si le régime Ouattara et sa justice des vainqueurs pensaient ainsi l’abattre moralement, ils se sont trompés. En effet revenue à nouveau devant la cour d’assises d’Abidjan pour « crimes contre l’humanité », « crimes contre les prisonniers de guerre » et « crimes contre les populations civiles », Simone Gbagbo n’a pas perdu de sa verve. Et elle dit sa part de vérité comme elle l’entend.

En effet, le juge voulant la voir préciser le contenu qu’elle donne au terme “partsisan”, a posé la question suivante à Simone Gbagbo: «vous aviez dit ici que la Côte d’Ivoire à été attaquée et au cours de vos meeting vous aviez appelé vos partisans à se mobiliser autour de la Constitution. C’est pourquoi je vous demande qui sont vos partisans ?» Il n’en fallait pas plus pour que l’ex première dame fasse preuve de son sens politique très affiné. Elle profita ainsi de l’occasion qui lui était donné pour lancer un appel au peuple de Côte d’Ivoire lui demandant de se lever, se mobiliser et se battre  pour la souveraineté de la Côte d’Ivoire. «Monsieur le président la Côte d’Ivoire à été attaquée sinon le debat que nous menons est inutile (…) La Côte d’Ivoire ayant été attaquée, au niveau du FPI nous avons estimé et nous estimons encore aujourd’hui qu’il est important que tous les ivoiriens se lèvent et se mobilisent. On a pas à faire appel qu’à nos partisans mais on sollicite aujourd’hui encore, les Ivoiriens dans leurs totalité, dans leur intégralité pour se lever et se battre pour que la souveraineté de la Côte d’Ivoire qui lui a été arraché lui soit restitué. Je ne m’adresse pas qu’à mes partisans mais à toute la Côte d’Ivoire aujourd’hui encore. Je m’adresse à tous les ivoiriens quelques soit le corps. Je m’adresse aux députés, aux magistrats, aux commerçants et commerçantes», a-t-elle précisé.

Eburnienews.net

 

 

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*