Depuis Paris Sidi Touré et Issiaka Konaté invitent les ivoiriens de la diaspora à rentrer au pays

Depuis Paris Sidi Touré et Issiaka Konaté invitent les ivoiriens de la diaspora à rentrer au pays

Issiaka Konaté annonce le deuxième forum de la Diaspora qui se tiendra les 22 et 23 mai 2017 à Abidjan.

Le forum « African Dream » qui mobilise les compétences de la diaspora en vue de leur retour au pays participer à son développement a ouvert les portes de sa première édition ce vendredi 24 mars 2017 à Paris en présence du ministre de la promotion de la jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service civique, Sidi Touré, du directeur général des ivoiriens de l’extérieur, Issiaka Konaté et de SEM, Charles Gomis, ambassadeur de Côte d’Ivoire en France.

Depuis Paris Sidi Touré invite les ivoiriens de la diaspora à rentrer au pays Depuis Paris Sidi Touré et Issiaka Konaté invitent les ivoiriens de la diaspora à rentrer au pays

Après une présentation des objectifs de ce forum qui se veut annuel par les structures, MZK-Group Intelligence (Abidjan) et Empower Talents & Careers (Paris), initiatrice du projet, le ministre Sidi Touré et Issiaka Konaté ont animé un panel inaugural de ce forum qui se tient du 24 au 26 mars à Paris-La Défense-Hôtel Renaissance en présence de plusieurs responsables des Ressources humaines des institutions et entreprises basées en Côte d’Ivoire.

Sidi Touré : « En Côte d’Ivoire, il y a à manger et à boire pour tout le monde »

Prenant la parole, le ministre Sidi Touré a fait un large exposé sur la vision du chef de l’Etat en matière d’insertion et de l’emploi des jeunes en Côte d’Ivoire. « J’ai été chef de cabinet du président du temps qu’il était dans l’opposition depuis 2006, jusqu’en 2015, date de ma nomination comme ministre. Il avait toujours à cœur de trouver une solution pour l’insertion des jeunes dans le tissu économique, force du développement de demain. Et quand le dernier recensement général de la population donnait 23 millions d’habitants en Côte d’ivoire avec 77% de personnes de moins de 35 ans, soit entre 18 et 19 millions de personnes, et avec un taux de croissance économique évoluant entre 8 et 10 %, le président, très préoccupé aux attentes des jeunes a décidé de créer un ministère dédié exclusivement à la jeunesse en 2015 » a introduit le ministre Sidi Touré avant de décliner sa mission.

Depuis Paris Issiaka Konaté invite les ivoiriens de la diaspora à rentrer au pays Depuis Paris Sidi Touré et Issiaka Konaté invitent les ivoiriens de la diaspora à rentrer au pays

« L’une de nos importantes missions est la création d’un fonds de soutien pour tous les jeunes, ruraux et urbains à travers l’agence emploi jeune. Avec ce fonds d’un montant de 3,6 milliards de Fcfa, nous avons pu pour la première année 2016 financer des projets allant de 150 euros à 750 euros et créer près de 12000 emplois directs et 30.000 emplois indirects. Ce dispositif concerne les jeunes ivoiriens résidents en Côte d’ivoire mais aussi ceux de la diaspora. En 2016 nous avons accompagné 16 jeunes issus de la diaspora et cette année 2017, nous comptons accompagner une cinquantaine » a-t-il dit et de conclure : « Aussi pour nos compatriotes de la Diaspora, le ministère a signé une convention avec l’office français de l’immigration pour aider au retour de tous ceux qui le souhaitent de façon volontaire. A ce niveau nous faisons de l’accompagnement social. Pendant 6 mois nous leur garantissons les frais d’installation. Nous leur garantissons un emploi avec un salaire mensuel minimum de 500.000 Fcfa pendant 1 an. Enfin nous favorisons leur réinsertion pour ceux qui le souhaitent dans la création d’entreprise avec un accompagnement financier. Pour bénéficier de ce dispositif, il faut être dans une situation d’irrégularité en France avec un titre de séjour qui expire dans 3 mois. Généralement ce sont les étudiants qui sont les plus nombreux dans ce cas ».

Issiaka Konaté : « L’élection des responsables des groupements associatifs est une bonne initiative mais elle doit être inclusive »

A son tour le DG des Ivoiriens de la diaspora, Issiaka Konaté est lui aussi revenu largement sur la mission de son département en liaison avec le ministère de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’Extérieur et qui répond exclusivement au message du président Alassane Ouattara. Message lancé depuis Paris le 26 mai 2011 invitant les ivoiriens de la Diaspora à rentrer en Côte d’ivoire afin de participer à la reconstruction du pays et faire de lui un pays émergent d’ici à l’horizon 2020. « Depuis notre arrivée, plusieurs actions ont été déjà menées. Notamment l’appel à candidature pour les recrutements à la RTI, au Bnetd … L’organisation du 1er forum de la diaspora ivoirienne les 7 et 8 mai 2015, le salon de l’immobilier à Paris. Nous avons contribué au rapatriement de près de 1.050 ivoiriens en situation de détresse pour un coût de 1 million d’euros. Nous avons organisé le prix du meilleur ivoirien de la diaspora d’un montant de 15000 euros. Les recommandations du 1er Forum de la diaspora nous ont permis d’obtenir pour les ivoiriens de la Diaspora une place de choix dans le prochain Sénat ivoirien » a-t-il dressé. Toujours selon le représentant du ministre Aly Coulibaly, plusieurs autres actions sont prévues avant fin 2017 notamment :

  1. L’élaboration et l’adoption d’une politique nationale de gestion des Ivoiriens de l’extérieur, dans le cadre de la stratégie de la politique nationale sur l’immigration
  1. La mise en place d’un fichier d’identification fiable des ivoiriens de l’extérieur
  1. L’élaboration et la mise en place d’une cartographie des compétences issues de la diaspora
  1. L’élaboration et la mise en œuvre d’une politique d’aide au retour et à la réinstallation professionnelle des ivoiriens de l’extérieur
  1. La création d’un Haut Conseil des Ivoiriens de l’extérieur.
  1. Tous ces projets seront exposés et débattus lors du deuxième forum de la diaspora qui se tiendra à Abidjan les 22 et 23 mai 2017.

Enfin, sur la question de la représentativité des ivoiriens de la diaspora dans le prochain sénat, le DG des ivoiriens de l’extérieur a dit ne pas avoir plus d’information que les dispositifs contenus dans notre nouvelle constitution et qui donnent droit au chef de l’état de nommer un tiers des sénateurs résidents en Côte d’Ivoire et hors du pays, les 2/3 sont élus au suffrage universel indirect par les conseillers municipaux et régionaux.

Sur la dernière question de l’organisation des ivoiriens de France, initiée par l’ambassadeur de Côte d’ivoire à Paris, Issiaka Konaté a salué cette importante initiative qui permettra à son département d’avoir une plateforme déjà constituée en vue de la mise en œuvre effective de la mission qui lui est assignée, celle d’assister les ivoiriens qui vivent à l’étranger en encourageant et en coordonnant les initiatives visant leur regroupement et leur organisation mais aussi d’aider à leur réinsertion lors de leur retour en Côte d’Ivoire. Toutefois il a plaidé en faveur d’une élection inclusive des différents dirigeants des groupes d’associations mis en place pour éviter davantage de frustration source de division.

Philippe KOUHON à Paris

One comment

  1. Tenter-Regretter:ces oiseaux de malheur vous blaguent et vous appâtent à rentrer et vous faire tuer!Ne les croyez pas,il n’y a rien ici que la mort et les braquages de fonds des particuliers.Eux,ils sont du Nord et Djoulas.Ils ont donc l’embonpoint:ils se moquent de vous.Ne les écoutez point!Le loubard Taliban Choco doit rentrer ainsi que les antennes djoula de Dramane en france et en Scandinavie.Votre attention:ici,Dramane Allassane tue,je vous ai prévenu ooooh comme M. Gbagbo!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE