Dernière heure: Grosse fusillade à Yopougon, un militaire braqueur tué, un autre qui est policier blessé grièvement

Dernière heure: Grosse fusillade à Yopougon, un militaire braqueur tué, un autre qui est policier blessé grièvement

Une grosse fusillade qui a éclaté lundi soir dans la commune de Yopougon, a occasionné la mort d’un braqueur, et blessé grièvement un autre au quartier Oasis, comme rapporté par des témoins sur place à KOACI.COM. Les deux hommes faisaient partie des forces de défense et de sécurité.

L’objectif des bandits était de vider les caisses d’une station service Shell du quartier de la commune de Yopougon, lundi soir. Pour cela deux hommes encagoulés entreront en scène d’abord par le braquage d’un véhicule 4×4 du centre national de recherche agronomique (cnra) vers 21heures.

À 22heures, cible en vue, et au moment de passer à l’acte, les malfaiteurs se feront surprendre par des policiers en civil, avant un renfort du groupe d’intervention du CCDO. L’un des deux sera alors abattu sur place au bout de plusieurs minutes d’échange de tirs.

Un autre blessé grièvement, et qui avait réussi à prendre la fuite, n’ira pas plus loin. Grâce au large périmètre de sécurité établi par le CCDO pour ratisser la zone, il sera rattrapé plus tard et conduit dans un centre hospitalier.

La fusillade qui a soulevé un gros vent de panique dans ce secteur de la commune de Yopougon, a également occasionné une coupure d’électricité dans les quartiers de Port Bouët 2, Ananeraie, Oasis et Mamie Adjoua à 23heures. En cause, une installation stratégique de la CIE qui aurait été endommagée par des balles perdues.

L’identité des braqueurs n’a pas été précisée. Mais déjà, les premiers détails d’une enquête ouverte, révèlent que le premier tué est un militaire en fonction. Son acolyte touché grièvement est quant à lui un policier. Ils seraient impliqués tous les deux dans le braquage de plusieurs stations service à Abidjan, selon leurs profils étudiés par des techniciens de scène de crime dépêchés sur place.

Adriel

Source: Koaci.com

_______

Abobo, grosse fusillade autour du camp commando d’Abobo

Des tirs nourris de kalachnikov depuis plus de deux heures de temps, telle est la situation qui prévaut en ce moment dans la commune d’Abobo, précisément au niveau du camp commando, comme constaté sur place par Koaci.com.

Pour l’heure, il est impossible de connaître les raisons de cette fusillade qui dure maintenant deux heures de temps. Les Rafales de kalachnikov sont essentiellement entendues autour du camp commando et, de la cité policière d’Abobo.

Abobo grosse fusillade autour du camp commando dAbobo Dernière heure: Grosse fusillade à Yopougon, un militaire braqueur tué, un autre qui est policier blessé grièvement

À force de la violence des tirs, les couche-tard dans les maquis du quartier Sogefhia se sont pressés de regagner le gîte familial. Les tirs qui semblent désormais  se déplacer au niveau du commissariat du 15ème arrondissement et, de la grande gare d’Abobo ressemblent à une course-poursuite, comme constaté.

Adriel

Source: Koaci.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*