Dernière heure: Le bâillonnement de l’opposition s’intensifie en Côte d’Ivoire. Sébastien Dano Djédjé, Hubert Oulaye, et Koua Justin ont été enlevé ce matin

Dernière heure: Le bâillonnement de l’opposition s’intensifie en Côte d’Ivoire. Sébastien Dano Djédjé, Hubert Oulaye, et Koua Justin ont été enlevé ce matin

A peine les lampions se sont éteints sur le 3 ème congrès du FPI à Mama, village du Président Laurent Gbagbo, que la répression contre les cadres de ce parti reprennenr de plus belle.

En effet, le Vice-Président Sébastien Dano Djédjé (Président du Bureau du 3ème Congrès Extraordinaire), le Professeur Hubert Oulaye (Président du Comité de Contrôle) et le Secrétaire Général Adjoint Koua Justin viennent d’être enlevés par des éléments du CCDO dirigié par le tristement célèbre Commandant Youssouf Kouyaté, l’homme de Hamed Bakayoko, ce lundi 04 avril 2015.

Le ministre Hubert Oulaye à été enlevé ce matin à son domicile à Abidjan. Selons les témoins de cet enlèvement, le ministre Hubert Oulaye a été pris dans sa chambre et trainé devant sa famille avant d’être conduit à une destination inconnue.

Quant à Justin Koua, il a été enlevé à Bondoukou, à l’est de la Côté D’Ivoire, où il est en fonction. Selon les informations dont nous disposons, Justin Koua a été lâchement brutalisé par une horde de personnes en tenu et en arme et très excités. Ces hommes avaient à leur tête le préfet de police de Bondoukou. Au moment où nous mettons sous presse, des informateurs nous indiquent que le préfet de police de Bondoukou conduit en ce moment Justin Koua vers Abidjan à bord d’un véhicule 4×4, en compagnie de deux autres personnes dont l’identité nous échappe pour l’instant.

Selon plusieurs sources, le ministre Dano ‎Djedjé‬ a été arrêté ce matin à son domicile par des éléments de la police spéciale (CCDO). Aux dernières nouvelles, les ministre Dano ‎Djedjé et Hubert Oulaye ont été conduits á la préfecture de police.

Ces arrestations ont lieu quelques jours après la tenue du congrès du FPI par les partisans du Président Laurent Gbagbo dirigés par Abou Drahamane Sangaré à Mama le 30 avril 2015.

Pour l’heure nul ne sait ce qui est reproché aux interpellés.

Source: Eburnienews

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE