Dernière heure: Les élèves et étudiants de toutes les universités et écoles du pays défient le régime Ouattara (Videos)

Des affrontements entres les étudiants de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte-d’Ivoire (FESCI) et des FRCI ont été signalés sur le campus de l’Université d’Abidjan Cocody depuis ce lundi matin. Ces affrontements, parfois violents font suite à un mot d’ordre de grève de la FESCI suivi d’un rassemblement.

Suite à la décision de l’Etat de requisitionner la cité universitaire de Cocody afin de la réhabilitée puis la mettre à la disposition des athlètes qui prendront part aux Jeux de la Francophonie qui se tiennent en Côte d’Ivoire en 2017, les étudiants ivoiriens ont à plusieurs reprises donné de la voix pour dénoncer cette décision. Très stratège, la direction de la FESCI a capitalisé cet élan de mécontentement général pour lancer un mot d’ordre de grève suivi d’un rassemblement.

En effet, les étudiants de la FESCI entendait par cette dénoncer entre autre les mauvais équipements en salle de cours, la multitudes des grandes écoles non accréditées.

FESCI Dernière heure: Les élèves et étudiants de toutes les universités et écoles du pays défient le régime Ouattara (Videos)

Interdits depuis l’arrivée au pouvoir de Ouattara, les rassemblements syndicalistes sur le campus sont systématiquement réprimés par des forces de l’ordre stationnée en permanence au sein de l’université. Le rassemblement des étudiants de ce lundi 11 avril 2016 (jour anniversaire de l’arrestation du président Laurent Gbagbo par les Forces françaises de la mission Licorne) n’a pas fait l’exception par rapport à cette brutalité. Ainsi la tentative de rassemblement des étudiants sur le campus de Cocody pour entamer une grève a ouvert a un affrontement avec les forces de l’ordre.

Selon les informations dont nous disposons, plus d’une cinquantaine d’étudiants membres de la FESCI ont été arrêtés et amenés par des Forces de l’ordre après une intervention musclée à coup de gaz lacrymogène. Dans plusieurs localités du pays, les élèves et étudiants de toutes les universités et écoles du pays pour faire respecter leurs droits. On nous signal présentement des troubles à Bingerville (commune du District D’Abidjan), mais aussi dans les villes d’Abengourou, d’Aboisso, à Agbovile, à Bouaké…

Pour rappel, les enseignants du primaire et du secondaire entament un mouvement de grève à compter de ce jour. Ceux du supérieur ont également annoncé une grève.

Eburnienews.net

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.