Dernière heure: Nouvel attentat terroriste à Marou, chef-lieu de la région de l’Extrême-nord. Des morts et des blessés

Dernière heure: Nouvel attentat terroriste à Marou, chef-lieu de la région de l’Extrême-nord. Des morts et des blessés

Les djihadistes sanguinaires auraient encore frappé dans un bar situé au quartier pont vert aux alentours de 19 heures 40 minutes.

Une fois de plus, les terroristes ont frappé à Maroua, chef-lieu de la région de l’Extrême-nord. Cette fois, c’est au lieu dit « Bar Boucan » que le drame serait survenu. Le débit de boisson très fréquenté était à l’heure de pointe en ce début de week-end. Selon notre source à Maroua,  il y aurait une vingtaine de morts et de nombreux blessés graves. Le lourd bilan qui n’est pas encore confirmé par les autorités résulterait de la puissance de l’explosion.

Tout aurait été ravagé sur une dizaine de mètres à la ronde. Devant le bar, 4 véhicules sont entièrement calcinés et de nombreux bâtiments endommagés. D’après notre informateur sur place, les habitants de la cité qui avaient entendu ou vécu les premières exposions parlent d’une détonation au moins 2 fois plus puissante. Des maisons auraient tremblé à plus d’un kilomètre du lieu du sinistre. Un conducteur de moto taxi qui passait des mètres plus loin a été brûlé par le souffle et s’est rendu au centre de santé pour les soins d’urgence.

Coups de feu

Des coups de feu ont retenti juste quelques instants après l’explosion. Il nous a été révélé que la bombe aurait été lancée par des hommes à moto. Ces derniers auraient essuyé les tirs des forces de l’ordre mais ont réussi à s’échapper. Pour l’heure les secours sont sur place et s’activent à évacuer des blessés et corps des victimes.  Les autorités sont descendues sur les lieux de l’attentat. Aucune déclaration n’a été faite.

Black-out

La panique occasionnée par ce nouvel attentat a paralysé les activités dans la ville de Maroua. Les populations prises de panique ont évacué les rues et sont rentrées chez elles. Les forces de l’ordre accentuent la sécurité. Seul le bruit des sirènes de pompiers et autres ambulances dominent l’ambiance comme dans un film.

Imprudence

Lors de la dernière attaque, le gouverneur de la région de l’Extrême-nord, dans l’une de ses déclarations, avait demandé aux habitants de Maroua d’éviter les rassemblements dans les lieux publics. Également l’autorité avait-il conseillé aux  populations d’être vigilent. Cette nouvelle attaque rappelle à l’ordre les imprudents et récalcitrants. Car, l’heure est grave !

Source: fadart.info

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE