Des agents de recensement menacent de confisquer les données

Des agents de recensement menacent de confisquer les données

Au terme de l’opération de recensement général de la population et de l’habitat (Rgph), l’Institut national de Statistique (Ins) a maille à partir avec ses agents recenseurs.

Au centre du conflit, une somme de 160.000 Fcfa que chacun des 30 000 agents réclame comme rétribution. A défaut, ils menacent de garder par devers eux, les données récoltées et une partie du matériel utilisé pour le recensement. « Nous réclamons nos salaires d’un mois et demi parce que l’INS est venu donner 50 000 francs CFA comme salaire de deux mois. Nous avons traversé des moments difficiles pour la réalisation de cette opération. Chaque agent réclame par conséquent, le montant de 160 000 Fcfa », explique le président du collectif, Jérôme Niayoro Dally.

Démarré en mars, le Rgph est terminé depuis une dizaine de jours. Il a duré deux mois alors qu’initialement, il devait courir sur deux semaines. Une prolongation en rapport certainement avec le mot d’ordre de boycott du FPI lancé contre l’opération, qui en a terriblement souffert d’ailleurs, sur le terrain.

Source: Aujourd’hui

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.