DES BURKINABÈ DES USA CHANTENT L’ALTERNANCE POLITIQUE | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France | DES BURKINABÈ DES USA CHANTENT L’ALTERNANCE POLITIQUEeburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France

DES BURKINABÈ DES USA CHANTENT L’ALTERNANCE POLITIQUE

Après en avoir annoncé la sortie par un communiqué de presse il y a quelques jours, le Collectif Tékré a mis en ligne la vidéo de son premier single « Tékré » le 15 mai dernier. Une chanson pour demander l’alternance au pouvoir en 2015, réalisée par un collectif de Burkinabè vivant aux Etats Unis d’Amérique.

Produit sur fonds propres et enregistré au Studio Jambox à Manhattan (New York City), « Tékré » est un titre engagé chanté en plusieurs langues dont le mooré, le bambara, le français et l’anglais. Le collectif de jeunes burkinabè dit s’être constitué en réponse à la crise socio-politique que traverse actuellement leur pays natal le Burkina Faso.

Son objectif principal et présent est le départ du Président Blaise COMPAORE du pouvoir, qu’il occupe depuis 27 ans. Pour cela, il s’insurge contre la modification de la Constitution, l’organisation d’un référendum ou la manipulation des consciences. Même si les membres du Collectif Tékré son loin du pays, ils ne veulent pas rester en marge de son histoire.

Le message du single est simple : « Il est temps de partir, il est temps de montrer la vraie démocratie (…) partir avant que ça ne chauffe… » Tékré demande au président Blaise Compaoré de ne pas toucher à l’Article 37 de la Constitution, et de partir dignement, pendant que cela est encore possible.

Le Collectif dit vouloir : « Apporter un soutien moral et psychologique à tous ceux et celles qui luttent au pays pour que la transition politique en 2015 puisse se dérouler dans le calme, la sérénité et la paix. »

Sept de ses membres ont posé leur voix pour le single « Tékré » : Mano de 2 Kas, Nabi, Baba de Black Marabouts, Baf Diguess, Radikal Aub’s de Kouman Kan, Kay Dre et Badnerr.

Source: burkina24

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.