Des cadres FPI formels : « Nous surmonterons notre crise » | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Des cadres FPI formels : « Nous surmonterons notre crise »
Des cadres FPI formels : « Nous surmonterons notre crise »

Des cadres FPI formels : « Nous surmonterons notre crise »

Ce n’est un secret personne. le front populaire ivoirien (fpi) traverse, en ce moment, une crise. « Ce sont des incompréhensions», affirment des cadres du parti créé par Laurent Gbagbo que nous avons rencontrés à la fin de la première réunion du nouveau secrétariat général qui s’est tenue, le mercredi 10 juillet, à l’ex-QG de campagne du candidat Gbagbo, sis à Abidjan- Attoban.

Tous, membres de la nouvelle direction ou non, ils mettent ces difficultés sur le compte de quelques mécontentements suscités par le réaménagement survenu, il y a quelques jours, au niveau du parti. Ces personnalités du fpi, qui ont voulu s’exprimer sous le couvert de l’anonymat, disent toutes qu’elles ne nient pas qu’il existe effectivement des problèmes réels au fpi. mais elles ajoutent que c’est parce que ces problèmes sont réels qu’elles sont là et vont être là pour les poser crânement et trouver des solutions. «Il n’est pas question de dire que nous sommes de tel ou tel bord dans cette situation. Nous sommes des militants du Fpi et Gbagbo nous a laissé un instrument de lutte qui n’appartient même plus aux seuls militants du Fpi, mais à tous les Ivoiriens et aux Africains ainsi qu’à tous ceux qui croient en la démocratie et la liberté à travers le monde. Cet instrument-là, nous nous devons de l’entretenir, de le nourrir. Nous n’avons pas le droit de le détruire. Nous n’avons pas droit à l’erreur. Nous pouvons nous fâcher, mais jamais nous ne détruirons cet instrument que Gbagbo a créé et qu’il a laissé entre nos mains. Et nous avons les capacités politiques et intellectuelles pour surmonter cette crise », ont confié ces cadres du parti à la rose.

Comme pour dire que la crise que connaît le fpi est une crise normale telle qu’on en voit souvent dans les organisations normales regroupant des hommes et des femmes divers horizons. les échos, que nous avons de la première rencontre du nouveau secrétariat du fpi indiquent que c’est une atmosphère de rassemblement qui a prévalu tout au long de la réunion. A cette occasion, le président du fpi, Pascal Affi N’Guessan, a appelé les militants à la cohésion autour du parti. Car, dira-t-il, l’élément fondamental, qui est la restauration du front populaire ivoirien, passe par la mobilisation de tous les cadres, la libération de tous les prisonniers politiques, le retour de tous les exilés politiques, le financement du parti sur fonds public, le dégel des comptes de nombreux militants et sympathisants, etc.

Pour M. Affi, il est plus facile d’engager la bataille pour la libération du président laurent Gbagbo, une fois que le fpi aura été restauré. Tel est l’esprit qui l’a guidé à mettre en place un nouveau secrétariat général. Mais malheureusement, cette façon de voir du patron du fpi a fait des mécontents. mais comme ces cadres du parti qui ont bien voulu se confier à notre rédaction au sortir de la première réunion du secrétariat général du fpi, Pascal affi n’Guessan reste optimiste. Il se dit convaincu que les problèmes soulevés vont se régler à l’intérieur du fpi.

Sur les 128 membres que compte le nouveau «gouvernement Fpi», 96 cadres ont participé à la rencontre, 6 ont été excusés. Soit 80,95 % de membres présent.

Source : Notre voie

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.