Des commerçants menacent de marcher sur le ministère du Commerce

Des commerçants menacent de marcher sur le ministère du Commerce

Les opérations de recensement et inscriptions sur les listes électorales pour l’élection à la Chambre de commerce et d’industrie débutées le 14 avril dernier prennent en principe fin le 28 avril.

Le Syndicat des commerçants artisans et opérateurs économiques de l’Afrique de l’ouest (SYCAOPAO), la centrale des commerçants de Côte d’Ivoire, la Coalition des commerçants en Côte d’Ivoire souhaitent un report de la date butoir.

Les responsables de ces trois structures syndicales, Moustapha Tiamiyu, Koné Mamadou et Diakité Abdoulaye ont coanimé une conférence de presse ce week-end à Abobo pour attirer l’attention des autorités sur cette situation qui risquerait d’exclure les commerçants dans l’élection du Président de la Chambre de commerce et d’industrie.

«Il n’y a pas deux personnes inscrites à ce jour à Abobo . Nous demandons le report de la date limite des inscriptions. C’est une élection qui va aider les commerçants. Jean-Louis Billon doit être notre interprète auprès de ses collègues pour que les commerçants votent, » a déclaré le président de la Centrale des commerçants Moustapha Tiamiyu.

Ce report de date est lié selon lui au nombre pléthorique de dossiers exigés par les électeurs pour cette élection contrairement aux années précédentes.

«Ce que nous avons remarqué, une catégorie de commerçants est exclue de ces élections vue les documents qu’on demande. Comme vous le savez, il y a des commerçants qui sont aux impôts réels ou synthétiques. D’autres sont assujettis à l’impôt communal ou la taxe communale, ces derniers ne peuvent pas se procurer les documents qui leur sont exigés, » s’est justifié le Président de SYCAOPAO, Koné Mamadou.

Pour lui, seuls le registre de commerce, la patente et la fiche de payement régulière d’impôt doivent être exigés aux électeurs.

«Aujourd’hui on exige une régularisation d’attestation fiscale alors que la plus part des commerçants ne paient pas leurs impôts et sont intéressés par la chambre, » a-t-il dénoncé.

Les trois conférenciers sont unanimes que la chambre de Commerce est méconnue des commerçants puisqu’elle fait plus tôt la promotion des industriels

C’est pourquoi, ils plaident auprès des autorités afin qu’elles allègent les dossiers en vue de permettre à un grand nombre de commerçants de participer à ces élections.

Comme indiqué, la date butoir des inscriptions est prévue le jeudi 28 avril prochain, les trois associations syndicales insistent sur le report parce que c’est seulement le 20 avril que le processus a été lancé à Abobo au lieu du 14 avril comme partout ailleurs.

«Il faut que le président de la république réagisse avant mardi. Un report d’au moins un mois ou à défaut de deux semaines fera plaisir aux commerçants,» a précisé Diakité de la Coalition des commerçants.

Tous les trois conférenciers menacent enfin de marcher sur le ministère du Commerce pour exiger un report si les choses restaient en l’état.

Wassimagnon

Source: Koaci.com

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*