Des critères discriminatoires pour louer un appartement à Levallois-Perret: Une mention “pas de Noir” sur une fiche de location

Des critères discriminatoires pour louer un appartement à Levallois-Perret: Une mention “pas de Noir” sur une fiche de location

Un internaute a dénoncé sur Twitter les critères discriminatoires pour louer un appartement à Levallois-Perret. Contactée par franceinfo, l’agence immobilière évoque un acte isolé.

“Attention, important pour la sélection des locataires : nationalité française obligatoire, pas de Noir, immeuble avec des policiers uniquement.” Voilà ce que l’on peut lire sur la fiche technique d’un appartement en location à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), photographiée puis diffusée par un internaute sur Twitter, le 25 novembre.

Scandalisé, Moustapha a interpellé sans succès l’agence Laforêt, qui a mis en location le bien. Joint par franceinfo, le responsable de l’agence évoque un acte isolé d’une collaboratrice, qui ne fait plus partie de l’entreprise.

“J’étais assez choqué”

A la fin novembre, Moustapha visite un appartement en location à Levallois-Perret en compagnie d’autres personnes intéressées. Il tombe alors sur la fiche technique, et ses critères discriminatoires, placardée sur le lavabo.

“J’étais assez choqué, j’ai demandé des explications à l’agent immobilier. Il y avait des personnes noires qui visitaient l’appartement”, raconte-t-il. Selon lui, l’agent lui explique alors que “ce n’est pas de sa faute ni de son ressort”.

Une “injonction de la propriétaire qui est raciste”

De son côté, l’agence Laforêt des Lilas en charge de ce bien, située en Seine-Saint-Denis, évoque la responsabilité “d’une collaboratrice qui ne fait plus partie de l’entreprise”. “Oui, je suis au courant de cette histoire et j’ai été outré”, assure Laurent Balestra, le responsable. Selon lui, c’est sur “injonction de la propriétaire qui est raciste”, que cette ancienne collaboratrice “a pris la responsabilité de marquer”. “Elle a été naïve et mal formée, elle a retranscrit sans savoir”, ajoute-t-il.

Car la politique de la maison est claire : “Lorsque les propriétaires sont racistes, je donne comme directive à mes employés de ne pas prendre les dossiers”. “On est aux Lilas, dans le 93, on ne peut pas se permettre ça [d’être raciste]”, conclut-il. 

Source: francetvinfo.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE