Des milliers de terroristes déposent les armes et quittent la banlieue de Damas

Des milliers de terroristes déposent les armes et quittent la banlieue de Damas

À l’issue de difficiles négociations avec les autorités syriennes, des terroristes qui occupaient une ville située près de Damas se sont rendus avec leurs familles dans la province d’Idlib.Dans la ville syrienne de Khan Al-Shih, dans la banlieue de Damas, près de 3.000 djihadistes ont volontairement déposé les armes et se sont rendus dans la province d’Idlib avec leurs familles.


« A l’issue de longues et difficiles négociations, un accord a été conclu afin que les militants cessent le combat », a déclaré le porte-parole du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

D’après l’accord de trêve, après la remise de leurs armes, les extrémistes sont autorisés à quitter librement la zone et à se rendre avec leurs familles dans la province d’Idlib qui se trouve sous le contrôle du groupe Front Fatah al-Cham (ex Front al-Nosra). Pour ce faire, les autorités leur ont alloué plusieurs dizaines d’autobus.

Les djihadistes ont volontairement remis aux autorités plus de 500 armes légères, des fusils de précision et des dizaines de mortiers de 120 mm. Un grand nombre de munitions non explosées jonchent encore les rues de la ville, les démineurs étant chargés de les neutraliser. La plupart des bâtiments à Khan Al-Shih sont détruits, mais des entrepôts utilisés par les terroristes et un atelier de fabrication d’armes fonctionnent toujours.

Les civils, qui ont quitté Khan Al-Shih il y a 4 ans, regagnent actuellement leurs foyers. Ils réparent les maisons et reconstruisent l’infrastructure de la ville en coopération avec les forces gouvernementales.

Mardi, les djihadistes de la coalition rebelle Fatah Halab se sont rendus dans presque tous les quartiers de la vieille ville d’Alep suite à l’avancée de l’armée syrienne à l’ouest de l’aéroport d’Alep qui risquait de couper les terroristes de leurs alliés au sud. Les militaires syriens ont repris le contrôle de plusieurs villes et villages dans la Ghouta orientale dans le cadre d’une opération d’envergure contre les terroristes du groupe Jaysh al-Islam.

Source: sputniknews.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*