Deux nigérianes interdites d’Abidjan pour proxénétisme

Deux nigérianes interdites d’Abidjan pour proxénétisme

Il s’agissait d’un véritable réseau établi entre Lagos et Abidjan. Amih Princesse et Oseyemi Fadojutimi 45ans, en étaient les principales responsables basées à Abidjan dans la commune de Port Bout et OFFOUMI Achahou, un autre homme, basé à Lagos était chargé de sélectionner les filles pour les diriger vers la côte d’Ivoire.

Pour le réseau d’Abidjan, les deux nigérianes Amih Princesse et Oseyemi Fadojutimi ont été dénoncées à la police de Port Bouet par leurs propres employées, huit jeunes filles, venues récemment de Lagos. Ces dernières ne voulaient pas se livrer à la prostitution et souhaitaient leur retour au pays natal. Sauf que depuis ce jour, leurs patronnes avaient bloqué toutes leurs affaires et réclamaient désormais la somme d’un million de francs cfa en guise d’un dédommagement.

Les huit nigérianes débarquées à Abidjan début décembre uniquement dans le but se prostituer étaient visiblement dégoutées des nombreux sévices imposés par Amih Princesse et Oseyemi Fadojutimi,deux proxènes. Elles ont alors tout avoué à la police et souhaitent à présent retourner dans leur pays, au Nigeria.

Lundi, Amih Princesse et Oseyemi Fadojutimi ont immédiatement été condamnées par le parquet d’abidjan à 6 mois de prison ferme et 10 ans d’interdiction de paraitre sur le territoire ivoirien.

Source: Ipeopletv.net

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.