DISCOURS DE Mme AMON AGO MARTHE, VP DU FPI CHARGEE DE LA COORDINATION DES ACTIONS POUR LA LIBERATION DE LAURENT GBAGBO (VP CALG)

DISCOURS DE Mme AMON AGO MARTHE, VP DU FPI CHARGEE DE LA COORDINATION DES ACTIONS POUR LA LIBERATION DE LAURENT GBAGBO (VP CALG)

Camarade Pascal AFFI N’GUESSAN, Président du Front Populaire Ivoirien (FPI) ;

Camarades membres de la direction du Front Populaire Ivoirien (FPI) ;

Monsieur le 1er ministre AKE N’GBO ;

Mesdames et messieurs les ministres ;

Mesdames et messieurs les ambassadeurs et les représentants  des organisations internationales ;

Monsieur Bernard BINLIN DADIE, président du Congrès National de la Résistance pour la Démocratie (CNRD) ;

Mesdames et messieurs les responsables des organisations membres du Congrès National de la Résistance pour la Démocratie (CNRD) ;

Mesdames et messieurs les responsables des organisations et mouvements politiques;

Messieurs les chefs traditionnels ;

Mesdames et messieurs les responsables syndicaux et les dirigeants des organisations de la société civile ;

Camarades militants et sympathisants du Front Populaire Ivoirien (FPI) ;

Mesdames et messieurs ; chers parents et amis ;

Je salue votre présence massive et distinguée pour la cause et le soutien du combat du Président Laurent GBAGBO, symbole achevé d’une Côte d’Ivoire digne et souveraine.

En réponse aux nombreuses interrogations et propos divers entendus ça et là, au sujet de ma nomination au poste de 12ème vice-présidente chargée de  la Coordination des actions pour la libération de Laurent GBAGBO, je voudrais, avec votre indulgence pour la vocalise, chanter ce cantique :

« Seigneur !

Je ne suis rien

Je n’ai rien

Je ne vaux rien

Je ne suis rien

Je ne sais rien

Et pourtant tu m’as appelée

Me voici Seigneur !

Je viens faire ta volonté

Ici en Cote d’Ivoire et partout où tu voudras »

Oui ! chers parents, chers amis, camarades militants, militantes, sympathisants ou adversaires politiques, cessons nos supputations !

Car je crois fermement que c’est DIEU lui-même qui, dans sa sainte volonté souveraine, a inspiré le Président du Front Populaire Ivoirien (FPI) Pascal AFFI N’GUESSAN, de me confier cette charge ; et de procéder, en ce jour mémorable, à mon installation solennelle.

En occultant le contexte de cette nomination qui, manifestement, porte les marques de la main divine, qui peut, sinon DIEU, libérer le Président Laurent GBAGBO de ce goulag, goulag conçu pour punir tous ceux qui touchent aux intérêts des oligarchies financières, industrielles et commerciales. Comme stipulé, dans la Charte de  l’impérialisme en son article 7 et je cite : « Tout pouvoir qui oppose la moindre résistance à nos injonctions perd par le fait même sa légalité, sa légitimité et sa crédibilité. Il doit disparaitre. ». Fin de citation

Fort heureusement, dans le cas de la Côte d’Ivoire, malgré la volonté d’anéantissement manifestée par l’Adversaire, DIEU lui-même s’est opposé en épargnant la vie du Président Laurent GBAGBO, nous signifiant ainsi qu’il délivre le faible des mains du plus fort, pourvu que nous mettions en lui notre confiance.

Faut-il cependant croiser les bras et attendre l’intervention de DIEU ?

Non ! Car si DIEU nous a crée sans notre avis, il ne nous sauve pas sans notre contribution, aussi modeste soit-elle.

Mais alors, qu’allons nous faire ? Et comment allons- nous le faire ?

Deux actes majeurs vont conduire notre démarche:

Premièrement : créer un cadre de concertation, d’exhortation mutuelle et de solidarité pour tous les acteurs, les promoteurs et les soutiens de la cause de Laurent GBAGBO.

Deuxièmement : élaborer un code de conduite pour harmoniser les diverses actions menées ici et ailleurs pour la libération de Laurent GBAGBO.

Ensuite, s’agissant de la méthode, la Coordination se veut «  sel et lumière. »

« Sel », parce que la Coordination devra laisser intacte l’autonomie des organisations ou des personnes qui œuvrent pour la libération de Laurent GBAGBO. Notre rôle sera d’apporter l’onction du camarade président Laurent GBAGBO, par le biais de son parti politique, le FPI dont il est membre fondateur. En effet, le sel se contente de donner la saveur aux aliments dans le processus de la cuisson alimentaire ; le sel n’absorbe pas les aliments.

« Lumière », parce qu’il s’agira d’éclairer les uns et les autres sur la nature du combat politique de Laurent GBAGBO, afin de ne pas se tromper sur le type d’actions à mener pour sa libération.

En le disant, je me souviens de cette anecdote où un monsieur, en lutte pour recouvrer sa dignité, a été terrassé par ses adversaires très nombreux, qui l’ont fait prisonnier. Son épouse, soucieuse de le faire libérer à tout prix s’est  compromise  dans des relations très intimes avec ses adversaires, et réussit ainsi à le sortir de prison. Imaginons le chagrin de cet homme lorsqu’il aura été instruit des conditions dans lesquelles il a été libéré ! Aurait-il atteint ainsi  l’objectif de son combat  pour sa dignité?

Assurément non ! Il nous faut donc éviter un tel scénario pour le Président Laurent GBAGBO, en nous abstenant de poser des actes susceptibles de dévoyer son combat pour lequel il a sacrifié toute sa vie.

La Coordination dont j’ai la charge, se veut un creuset de rassemblement de dignes fils et filles de Côte d’Ivoire et d’Afrique ; de tous les citoyens du monde, épris de justice et d’amour et qui, de ce fait, aspirent à une paix bâtie sur le respect du droit et de la dignité de l’être humain quelque soit sa couleur, ses origines.

C’est pourquoi, nous saluons, avec vives acclamations, cette idée du président du FPI, de créer une structure de coordination des actions pour la libération de Laurent GBAGBO.

Oui ! Clamons- le haut et fort ! La  libération de Laurent GBAGBO va bien au-delà de la justice que nous réclamons pour un homme innocent.

Le contexte des crimes commis à lui reprochés, la manière dont il a été arrêté et conduit à la CPI, posent le problème des traitements dégradants, humiliants, que les puissances impérialistes ont infligé par le passé à des êtres humains dans leurs colonies ; et qu’aujourd’hui encore ils récidivent dans nos pays.

Certes, hier, nous étions animistes ; mais aujourd’hui nous sommes nombreux à croire au DIEU unique révélé dans les saintes écritures, et qui proclame que son trône, son règne, est fondé sur le droit et la justice.

Aussi, sommes-nous décidés à nous donner les moyens de bâtir nos nations sur le respect scrupuleux du droit et la bonne pratique de la justice.

Dans la foi, l’union, le courage et la persévérance, nous viendrons à bout de cette nébuleuse qui, en usant de tromperies pour aveugler son peuple, sur la réalité des événements de notre pays, a échafaudé des châteaux de mensonges contre le président Laurent GBAGBO, ce digne fils de la Côte d’Ivoire.

A celui qui croit et aime, il n’y a rien d’impossible !

Ivoiriennes, Ivoiriens, chers compatriotes ! En avant pour la victoire !

Merci camarade Président AFFI N’GUESSAN d’avoir sonné la trompette du rassemblement autour de Laurent GBAGBO, qui demeure notre unique leader.

Laurent GBAGBO hier, Laurent GBAGBO aujourd’hui Laurent GBAGBO pour toujours !

Camarade AFFI N’GUESSAN, permets-moi de te présenter mes principaux collaborateurs de l’équipe de coordination des actions pour la libération de Laurent GBAGBO.

Merci de votre attention !

 

 TELECHARGEZ L’ORIGINAL ICI

 

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.