# EODE-TV & AFRIQUE MEDIA/ DOCU CHOC : LA SALE GUERRE DE KIEV AU DONBASS (1) from EODE-TV on Vimeo.

DOCU CHOC : LA SALE GUERRE DE KIEV AU DONBASS (1)

Nous entamons une nouvelle série d’émissions dans le cadre de la coproduction entre AFRIQUE MEDIA, Luc MICHEL et sa chaîne EODE-TV. Cette série nous l’avons appellée DOCU CHOC car elle veut vous présenter des documentaires, des images et des analyses qui sont dissimulées et censurées par les médias occidentaux et les télévisions de l’OTAN.

Et nous commençons avec un film qui décoiffe, venu de la DNR, la République populaire de Donetsk, qui montre sans fards la sale guerre que la Junte de Kièv mène contre les populations russophones du Donbass. Un film dur, des images qui dérangent, la vérité sur ce qui se passe à l’Est, où l’Ukraine entend écraser la Novorossiya dans le sang.

Mais avant ce film, nous retrouvons Luc MICHEL, géopoliticien et spécialiste des mondes russe et ukrainien et de leurs idéologies, qui nous esquisse le contexte …

Que se passe-t-il au Donbass et en Ukraine ? Pourquoi cette sale guerre de Kiev contre son propre peuple ?

DOCU CHOC : « UKRAINE CRISIS »

Un avertissement s’impose : ces images sont évidemment réservées à un public adulte et déconseillée aux âmes sensibles.

Voici la première partie de notre documentaire choc. Des images jamais montrées par les médias occidentaux, parce que l’OTAN, les USA et l’Union Européenne, qui parrainent cette sale guerre et la soutiennent, ne veulent pas que le public européen, américain ou africain voit ces scènes de cauchemar.

Voici donc la guerre de la Junte de Kiev sans fard.

Nous allons suivre le bataillon punitif néonazi AZOV. Voir la Transcarpathie, dans l’Ouest ukrainien, et ses minorités hongroises et roumaines refuser la guerre et la mobilisation. Nous allons assister aux tirs à l’arme lourde et aux missiles Grad sur Donetsk, Lugansk, Horlivska ou Pervomaiesk. Des crimes de guerre. Des prisonniers de l’Armée ukrainienne vont nous confirmer ces crimes. Nous allons plonger au cœur de la peur et de la détresse des civils du Donbass : enfants, femmes, vieillards. Non ils ne sont pas des terroristes comme le prétend Kiev. Nous allons les suivre dans les hôpitaux et les morgues. Nous allons surtout voir la colère de ce peuple qui ne veut plus de l’Ukraine …

EODE Press Office

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.