Donald Trump et Hillary Clinton possèdent des sociétés dans le Delaware, un paradis fiscal

Donald Trump et Hillary Clinton possèdent des sociétés dans le Delaware, un paradis fiscal

Hillary Clinton et Donald Trump ont plus en commun que leur ambition d’accéder au bureau ovale.

Les deux favoris du scrutin pour les primaires du Delaware de ce mardi, Hillary Clinton pour les démocrates et Donald Trump pour les républicains, ont immatriculé plusieurs sociétés dans cet Etat de l’est des Etats-Unis, un mini paradis fiscal.

Tous à la même adresse

The Guardian, repris par Le Monde, les deux entreprises se situent au 1209 North Orange Street, à Wilmington, dans un immeuble de briques jaunes abritant pas moins de 285.000 sociétés.

C’est quinze fois plus que les 18.000 enregistrées dans un petit bâtiment de cinq étages situé dans les îles Caïman que Barack Obama avait pris en exemple pour dénoncer les subterfuges de l’évasion fiscale, rappelle Le Monde.

Apple, American Airlines, Coca-Cola ou en encore Walmart ont également élu domicile à cette adresse. Selon l’association Oxfam America, ces sociétés détiennent plus de 1.600 filiales dans des paradis fiscaux, qui totalisent des avoirs de 1.400 milliards de dollars.

Un mini paradis fiscal

Dans l’Etat du Delaware, il est très simple d’enregistrer une société et les revenus non physiques générés en dehors de l’Etat ne sont pas imposés, souligne Le Monde. Il n’est donc pas étonnant que le Delaware abrite plus d’un million de sociétés pour seulement 935.000 habitants, selon l’Institut on Taxation and Economic Policy.

L’une d’elles, ZFS Holdings LLC, a été enregistrée par Hillary Clinton en février 2013, peu après son départ du secrétariat d’Etat. Cette société a permis à la candidate démocrated’y abriter les 16 millions de dollars qu’elle a gagnés grâce à ses conférences données pour des grandes entreprises et les droits d’auteur de son livre.

Un porte-parole de la candidate a assuré au Guardian qu’« aucun impôt fédéral ou local n’a été économisé par les Clinton grâce à ces structures ». Il précise par ailleurs que la société d’Hillary Clinton avait été créée pour « gérer les revenus de ses discours et de son livre ». Dès 2008, l’ancien président américain Bill Clinton avait lui aussi enregistré une société baptisée WJC LLC. La candidate a promis qu’une fois élue présidente elle mènerait une lutte « contre les paradis fiscaux et les failles que les super-riches exploitent à travers le monde, au Panama et ailleurs ».

De son côté, le milliardaire américain Dolnald Trump a pas moins de 378 sociétés immatriculées dans le Delaware sur les 515 que l’homme d’affaire possède. A ce propos, il a expliqué vendredi à l’occasion d’un meeting à Harrington (Delaware) : « cela signifie que je vous verse beaucoup d’argent. Je ne me sens pas coupable. » En revanche, le candidat républicain n’a pas dit si ces immatriculations dans le Delaware lui permettent de payer moins d’impôts qu’à New York.

Il est à noter que le fait de disposer d’une adresse dans cet Etat n’a toutefois rien d’illégal.

Source: 20minutes.fr

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*