Dr Assoa Adou: “Affi est aujourd’hui complice du gouvernement…”

Hier au QG de campagne du FPI à la Riviera Attoban, la veille des assisses du 4ème congrès du FPI qui s’ouvre ce jeudi, le directeur national de campagne du président Laurent Gbagbo, le Dr Assoa Adou, a animé hier une conférence de presse pour faire des éclairages et demander au président Affi le bilan moral et financier de ses 13 ans de gestion à la tête du parti. Car, dit-il, les militants veulent la lumière sur ces années de gestions du président sortant et candidat à sa propre succession. Pour lui, le report du congrès demandé par le camarade AFFI n’est qu’une fuite en avant par ce dernier, devenu aujourd’hui complice du gouvernement, pour échapper au bilan financier et moral que lui demandent à présent ses pairs. « Au lieu de faire ce bilan qui n’a jamais été fait, il appelle le gouvernement au secours. Il nous présente comme des extrémistes… Affi peut prendre son temps mais, il le fera », assène le DNC de Laurent Gbagbo.

Au demeurant, le Dr Assoa Adou dit ne pas être surpris par le comportement de l’adversaire de son candidat : « Affi a toujours fait des passages en force, ça ne nous étonne pas », confie-t-il. Concernant son candidat, le conférencier le présente comme le meilleur cheval capable de réconcilier les ivoiriens : « Nous allons appeler tous les ivoiriens à la réconciliation. » Mais, précise-t-il, « nous voulons notre souveraineté. C’est pour cela nous sommes engagés pas seulement pour le FPI mais pour toute la Côte d’Ivoire parce qu’aujourd’hui en Côte d’Ivoire, il n’y a pas d’Etat de droit, de démocratie, il faut que nous travaillions pour restaurer l’Etat de droit en Côte d’Ivoire. Nous sommes en recul par rapport au projet AMU. Ainsi donc, voulons-nous penser notre développement, notre devenir », clame le DNC de Gbagbo en échos aux propos du président Affi qui affirme qu’« il n’y a pas de justice des vainqueurs en Côte d’Ivoire. » .
C’est pourquoi il en appelle à la vigilance de ses camarades militants face à la forfaiture : « Faut pas qu’on se laisse distraire ».

Répondant à ceux qui qualifient ses propos comme une déclaration de guerre à Affi N’guessan, le directeur de campagne du président Laurent Gbagbo précise : “Nous, dans notre comportement, la violence, les assassinats, la guerre sont bannis”.

Donnant son avis sur les différentes tractations menées par l’adversaire du président Gbagbo pour mettre en doute l’authenticité des documents fournis par ce dernier, le Dr Assoa Adou dit mettre au défi Affi N’guessan pour envoyer à la Haye , un émissaire choisi par les deux camps à l’effet de vérifier l’authenticité des pièces fournies par son candidat. Faisant des révélations de l’entretien qu’a eu un émissaire d’Affi avec Gbagbo à la Haye, voici ce qu’il dit: « Gbagbo a dit à son émissaire je ne suis pas contre Affi mais c’est sa ligne politique qui a changé qui ne me plait pas… ».

Dans tous les cas, le directeur de campagne du président Laurent Gbagbo se dit confiant par rapport à l’issue de ce congrès. « Avant moi, d’autres camarades ont déjà fait campagne pour que le président Laurent Gbagbo gagne. C’est pourquoi je suis confiant. Je demande donc aux militants de venir nombreux afin que nous puissions ensemble décider de l’avenir de notre parti, de notre pays »

Source : Aujourd’hui

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.