Droit de réponse d’un collectif de femmes pour Mabri

Droit de réponse d’un collectif de femmes pour Mabri

S’exprimant sur les réseaux sociaux ces jours-ci, le sieur Mamadou Traoré qui se réclame être proche de Monsieur Guillaume Soro a cru devoir mêler, de manière maladroite et grossière, le Dr Abdallah Albert Toikeusse Mabri à ses écrits.

Avec une imagination débordante, à la limite de la fiction, il s’érige en oiseau de mauvais augure, en annonçant pompeusement la sortie prochaine du Dr Mabri du RHDP en vue d’un supposé rapprochement avec l’ex-PAN.

S’il est loisible à tout individu de prendre ses fantasmes pour la réalité, il est par contre malsain de donner dans la manipulation, en tentant d’associer l’image d’autrui, de surcroît une personnalité de haut rang comme le Ministre Mabri, à des querelles de clochers qui n’apportent absolument rien à la Côte d’Ivoire.

Pour le Président du conseil régional du Tonkpi, par ailleurs Vice-président du RHDP, n’en déplaisent aux esprits chagrins, le champ politique ne saurait constituer une arène de gladiateurs où tous les coups sont permis. C’est pourquoi, il a toujours prôné la paix et le bon ton, en se mettant au-dessus de la mêlée, loin des agitations inutiles et autres enfantillages.

Il suit de ce qui précède que les propos du sieur Mamadou Traoré n’engagent que sa personne d’autant plus qu’ils sont aux antipodes de l’élégance politique qui devrait prévaloir afin de rassurer davantage les ivoiriens, fatigués de voir pendre sur leurs têtes l’épée de Damoclès de la violence.

Que les esprits chagrins se le tiennent donc pour dit ! Entre le Ministre Mabri et le RHDP, c’est ‘’ton pied, mon pied’’ ! Mabri et Ado.

 

                                                         Un collectif de femmes pour Mabri Toikeusse

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.