Ebola en Sierra Leone : Le Vice-président en quarantaine

Ebola en Sierra Leone : Le Vice-président en quarantaine

Le virus Ebola continue de faire des victimes en Sierra Leone. Après le décès d’un de ses gardes du corps, le Vice-président sierra-léonais a décidé de se mettre en quarantaine tout en appelant les personnes ayant été en contact avec son garde du corps à s’adresser aux autorités sanitaires pour être examinées, selon RFI.

Rétablissement de certaines mesures

Face à la recrudescence du nombres de cas d’Ebola, le Président Ernest Bai Koroma a rétabli, samedi 28 février 2015, certaines mesures levées en janvier, notamment la limitation du nombre de passagers dans les taxis, les restrictions des activités maritimes, en raison d’une nouvelle hausse des cas de fièvre Ebola.

Dans un communiqué publié samedi par la Présidence, le chef de l’Etat a décrété « qu’aucun véhicule commercial ne déchargerait des marchandises dans aucun marché de la région Ouest, entre 17H00 et 05H00 ». Le communiqué précise également « qu’aucun bateau ne pourra prendre la mer ni accoster où que ce soit dans le pays, entre 18H00 et 07H00 », et précise également que la marine militaire a reçu instructions de faire respecter cette mesure.

Avec cette mise en quarantaine, le Vice-président ne peut assurer ses fonctions. D’autant plus que le Président sierra-léonais se rend à Bruxelles, cette semaine, pour une conférence sur Ebola. En son absence, c’est au Vice-président d’assurer les fonctions, selon la Constitution du pays, chose qui ne pourra se faire car « toute réunion avec des membres de la communauté internationale sera faite par le président du Parlement, tant que le Vice-président est en quarantaine », précise le porte-parole du gouvernement.

Selon un dernier bilan de l’OMS, le virus Ebola a fait plus de 9 442 morts, principalement en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

Source: afrik.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.