Edgar Mitchell, un vétéran de la Nasa, astronaute sur la mission Apollo 14 en 1971 affirme que «les extraterrestres ont empêché une guerre nucléaire»

Edgar Mitchell, un vétéran de la Nasa, astronaute sur la mission Apollo 14 en 1971 affirme que «les extraterrestres ont empêché une guerre nucléaire»

Edgar Mitchell est le sixième homme de l’Histoire à avoir marché sur la Lune et ce, dans le cadre de la mission Apollo 14. Aujourd’hui, à l’âge de 84 ans, il le clame haut et fort : les extraterrestres ont joué un rôle prépondérant pour arrêter une guerre nucléaire entre les États-Unis et l’Union soviétique au début de la guerre froide.

Toujours selon lui, des aliens auraient notamment visité sur notre planète la célèbre rampe de lancement ‘White Sands Proving Ground’ où la première bombe nucléaire du monde avait explosé dans le désert du Nouveau Mexique en 1945.

«  White Sands était une zone de tests pour les armes atomiques  », poursuit Edgar Mitchell dans l’interview qu’il a accordée au Mirror, «  et les extraterrestres avaient envie d’en savoir plus sur nos capacités militaires. Ils nous ont empêchés d’aller à la guerre et aidés à créer la paix sur Terre  ».

Une théorie partagée

Edgar Mitchell n’est pas le seul à défendre cette théorie. «  J’ai parlé à de nombreux officiers de la Force aérienne qui ont travaillé là pendant la guerre froide. Et il s’avère que des ovnis ont été fréquemment observés aux alentours. D’autres officiers de bases sur la côte du Pacifique m’ont dit que leurs tests de missiles ont été fréquemment abattus par vaisseau spatial extraterrestre.  »

Roswell

Edgar Mitchell en est persuadé : des extraterrestres ont bien atterri à Roswell (Nouveau-Mexique) il y a près de 70 ans. Certains d’entre eux auraient même été capturés vivants !

«  Le meilleur plan d’action était de mentir à ce sujet, et de ne pas divulguer l’information. Cet événement a été qualifié de top-secret et c’est ce qui a créé le rideau de fer intérieur, cette séparation entre un groupe secret au sein du gouvernement et le public américain  », conclut l’octogénaire.

Source: lesoir.be

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE