Election législative 2016: Le Nord de la Côte-d’Ivoire, une Zone d’exclusion politique au profit des Malinké du RDR?

Election législative 2016: Le Nord de la Côte-d’Ivoire, une Zone d’exclusion politique au profit des Malinké du RDR?

Le RDR, le parti au pouvoir, présente des candidats aux législatives sur toute l’étendue du territoire national. Cette représentation s’effectue quasi-totalement à travers des noms à consonance nordique, qui ont lancé une OPA sur le pays.

Ainsi au Sud, et la liste n’est qu’à titre indicatif car non exhaustive, Bamba Mamadou est candidat à Azaguié, chez les Abbey; Soumahoro Adama brigue le poste de député à Bingerville chez les Ebrié; Koné Ibrahima sollicite le suffrage des électeurs à Yamoussoukro, chez les Baoulé; Azoumana Diarrassouba est en lice à Bédiala, chez les Gouro, et Touré Mamadou courtise les Bhete de Daloa.

Mais le bastion imprenable de ce parti, le Nord du pays, est aseptisé. Ce sont pourtant les ressortissants de cette partie du pays qui, prenant les armes, ont conduit une meurtrière rébellion armée pour combattre l’Ivoirité, concept présenté comme exclusion et discrimination. Ils devraient être les hérauts de l’intégration tous azimuts.

Ici pourtant, ni chez les Malinké ni chez les Senoufo, aucun ressortissant du Sud du pays ne brigue de mandat électif et aucun parti, à commencer par le PDCI-RDA, plus vieux parti du pays et allié stratégique du RDR, ne pense y parachuter des candidats dida, baoulé, agni ou guéré. C’est une chasse gardée ou règne la Nordité. Le Nord, zone d’exclusion politique, vit replié sur lui-même. Sans état d’âme. Même aux municipales, aucun ressortissant du Sud ne figure sur la liste de simples membres des conseils municipaux. Et cela ne gêne personne.

Ferro Bally

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE