Elle espérait des fesses parfaites: voici l’état de ses implants quatre ans plus tard (Vidéo)

Cette femme de 41 ans regrette aujourd’hui amèrement une opération de chirurgie esthétique qu’elle a réalisée voici quatre ans. À l’époque, elle souhaitait des fesses parfaites et s’est donc fait poser des implants. Aujourd’hui, son derrière ne ressemble pas du tout à ce qu’elle espérait…

Renee Talley avait déjà fait le tour du monde en novembre 2012 en dévoilant sur YouTube une vidéo montrant les problèmes qu’elle a dû subir après son opération de chirurgie esthétique. La femme de 41 ans souhaitait à l’époque un nouveau postérieur grâce à des implants. Mais six mois après son passage sur le billard, ses fesses étaient bien loin d’être parfaites : les implants étaient en effet retombés et formaient une sorte de disque flasque dans chaque fesse.

« Je voulais de nouveau avoir du volume dans mes fesses. Mais je pense que j’étais dans la crise de la quarantaine à ce moment-là », a-t-elle avoué ce mardi dans le « Botched ! Show » diffusé sur la chaîne E ! Après six mois d’injection de silicone pour replacer son postérieur, la strip-teaseuse américaine a commencé à se sentir mal. « J’étais souvent fatiguée, j’avais beaucoup de douleur et je perdais de la sensibilité sur mes fesses. J’avais également des problèmes à l’estomac. C’est devenu de pire en pire ».

Finalement, les médecins ont découvert via un scan que le silicone injecté dans les fesses de Renee était remonté dans son dos ou descendu dans ses jambes. Et impossible de retirer les implants au risque d’être victime de difformités physiques importantes, vu les tissus de peau à enlever en plus du silicone qui avait envahi le bas de son corps. « Je ne voulais pas cela. J’ai donc décidé de remettre un implant là où le silicone pouvait être enlevé, pour remplir le vide laissé. »

Mauvaise décision, évidemment… La seconde opération lui causait encore plus de tort, et Renee, aujourd’hui âgée de 45 ans, sent désormais ses implants bouger dans ses fesses. Elle vit désormais un enfer mais a posté sa vidéo et continue de témoigner pour montrer aux autres femmes qui souhaiteraient un implant qu’elles doivent bien y réfléchir à deux fois. « Ma vidéo a été vue dans tous les pays du monde. Je pense qu’il y a eu plus d’un million de vues en seulement cinq minutes.

Source : Sudinfo.be

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE