En Catalogne, les images d’une “violence injustifiée”

La police espagnole est intervenue en force dimanche en Catalogne pour empêcher la tenue d’un référendum d’autodétermination. Onze policiers ont également été blessés.

La police espagnole est intervenue en force dimanche en Catalogne pour empêcher la tenue d’un référendum d’autodétermination, faisant des dizaines de blessés lors de charges contre des manifestants qui voulaient participer à ce vote interdit par l’État espagnol. Au moins 91 personnes ont été blessées dans la province.

Selon département de la Santé catalan, 465 personnes avaient été blessées à 15h, heure locale, dont deux étaient hospitalisées dans un état sérieux. À la même heure, le ministère de l’Intérieur espagnol parlait de son côté de 12 policiers blessés, trois arrestations et 92 bureaux de vote fermés dans l’ensemble de la Catalogne.

La police espagnole est intervenue en force dimanche en Catalogne pour empêcher la tenue dun référendum dautodétermination En Catalogne, les images d’une violence injustifiée

Les policiers anti-émeutes ont également, selon des témoins, utilisé des balles en caoutchouc à Barcelone où des milliers de personnes étaient descendues dans la rue tôt le matin pour prendre part au scrutin. SUSANA VERA/REUTERS

Les policiers anti-émeutes ont, selon des témoins, utilisé des balles en caoutchouc à Barcelone où des milliers de personnes étaient descendues dans la rue tôt le matin pour prendre part au scrutin. Les manifestants ont aussi tenté de protéger les bureaux de vote lorsque la police y a pénétré de force pour saisir des urnes et le matériel de vote.

En Catalogne les images d’une violence injustifiée 2 En Catalogne, les images d’une violence injustifiée

La maire de Barcelone, Ada Colau, a demandé dans un communiqué «l’arrêt immédiat des charges de la police contre la population sans défense». Le président indépendantiste de l’exécutif catalan Carles Puigdemont a dénoncé la «violence injustifiée» dont a fait usage la police nationale. À la mi-journée le représentant du gouvernement espagnol en Catalogne l’a au contraire pressé de mettre fin à la «farce» du référendum, le tenant pour responsable des événements de la journée.

La police espagnole est intervenue en force dimanche en Catalogne pour empêcher la tenue dun référendum dautodétermination 2 En Catalogne, les images d’une violence injustifiée

Le président indépendantiste de l’exécutif catalan Carles Puigdemont a dénoncé la «violence injustifiée» dont a fait usage la police nationale. ENRIQUE CALVO/REUTERS

De Gérone à Barcelone ou Figueras, des milliers de Catalans s’étaient massés dès l’aube devant les centres de vote pour participer au scrutin, interdit par la justice. Mais malgré les interventions policières, des citoyens ont quand même voté par endroits. Dimanche après-midi, on voyait toujours de longues files d’attente devant les bureaux de vote. Le scrutin doit se terminer à 20 heures.

En Catalogne les images d’une violence injustifiée 4 1024x576 En Catalogne, les images d’une violence injustifiée

En Catalogne les images d’une violence injustifiée 5 1024x768 En Catalogne, les images d’une violence injustifiée

À Gérone, des heurts ont éclaté avec la foule lorsque des policiers anti-émeutes ont fait irruption dans le bureau où devait se rendre Puigdemont. Celui-ci a cependant contourné la mesure en allant voter dans un autre bureau de vote proche de Gérone, selon le gouvernement catalan. 2300 bureaux ont été mis en place par l’exécutif régional afin de permettre aux 5,3 millions de Catalans de voter.

La police espagnole est intervenue en force dimanche en Catalogne pour empêcher la tenue dun référendum dautodétermination 3 En Catalogne, les images d’une violence injustifiée

Malgré les interventions policières, des citoyens ont quand même voté par endroits, selon des journalistes de l’AFP. PAU BARRENA/AFP

Source: lefigaro.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE