En Côte d’Ivoire la grève se durcit dans les universités publiques

En Côte d’Ivoire la grève se durcit dans les universités publiques

La grève des enseignants-chercheurs de Côte d’Ivoire pour réclamer de meilleures conditions salariales et de travail connaît un durcissement, a constaté lundi Xinhua.

Selon le porte-parole de la Coordination nationale des enseignants et chercheurs (CNEC) Johnson Kouassi, les enseignants ont décidé de reconduire son mot d’ordre de grève dans les universités publiques jusqu’à ce que des discussions sérieuses au sommet de l’Etat soient faites.

« Tant que le gouvernement nous mène en bourrique, la situation va toujours demeurer, et cela sera difficile pour tout le monde », a déclaré M. Kouassi, assurant toutefois que les enseignants sont prêts à retourner sur les campus dès qu’une situation est trouvée à leurs revendications.

La CNEC, principal syndicat des enseignants des universités publiques de Côte d’Ivoire, a déclenché depuis plus d’un mois une « grève illimitée » pour exiger une revalorisation des primes de recherche et des salaires.

Cette longue suspension des cours avait entraîné une manifestation d’étudiants qui réclamaient la reprise des cours.
La manifestation réprimée par les forces de l’ordre avait fait plusieurs blessés.

Plusieurs parents d’étudiants ont plaidé pour de franches discussions entre gouvernement et enseignants du supérieur, estimant que le spectre d’une année blanche est en train de planer si la situation perdure.

Source : Xinhua

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.