En Côte d’Ivoire, l’Église appelle ses fidèles à résister à la franc-maçonnerie
TO GO WITH AFP STORY BY GUY CLAVEL Masonic compasses are pictured in a freemason hall in the French southwestern town of Castres on september 17, 2011 during the European heritage open days. Castres' Grand Orient de France lodge was created in 1744. AFP PHOTO/REMY GABALDA / AFP PHOTO / REMY GABALDA

En Côte d’Ivoire, l’Église appelle ses fidèles à résister à la franc-maçonnerie

Du 16 au 21 mai s’est tenue à Bonoua, dans le diocèse de Grand-Bassam, la 107e Assemblée plénière de la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire (Cecci). Les évêques ivoiriens ont mis en garde leurs fidèles contre les groupes ésotériques, et plus précisément la franc-maçonnerie.

La question théologique et pastorale des mouvements ésotériques, notamment de la franc-maçonnerie, «préoccupe au plus haut niveau l’Église en Côte d’Ivoire », expliquent les évêques ivoiriens dans le message final adressé au terme de leur 107e Assemblée plénière, qui s’est achevée dimanche 21 mai.

Cette déclaration intervient alors qu’au mois de février, l’archevêque d’Abidjan, le cardinal Jean-Pierre Kutwa, avait refusé les obsèques catholiques à Magloire Clotaire Koffi, grand-maître des francs-maçons, décédé quelques jours plus tôt. S’en est suivie une polémique autour de la compatibilité entre franc-maçonnerie et religion catholique.

Soucieuse de donner une position claire sur cette question qui alimente encore les débats dans le pays, la conférence des évêques catholiques apporte «un éclairage en raison des amalgames » pour «lever toutes les équivoques et les ambiguïtés ».

Selon la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire (Cecci), dans son histoire, l’Église catholique a toujours condamné la franc-maçonnerie. Citant la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, la Cecci rappelle que «les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave ; ils ne peuvent accéder à la Sainte communion ; ils ne peuvent, non plus, bénéficier des honneurs des funérailles chrétiennes. »

Pourquoi franc-maçonnerie et catholicisme sont incompatibles

Selon les évêques ivoiriens, trois grands points fondent l’incompatibilité entre la foi catholique et la franc-maçonnerie :

D’abord le relativisme. L’épiscopat ivoirien estime que le relativisme prôné par la franc-maçonnerie «constitue le nœud même de l’incompatibilité, en raison des conséquences sur le contenu de la foi, l’agir moral et l’appartenance à l’Église. » Le concept de «Grand Architecte de l’univers » qui correspond à Dieu chez les francs-maçons est, selon eux, un contenant vide dans lequel chacun peut mettre le contenu qui lui sied. «C’est tout à l’opposé de la conception chrétienne de Dieu. »

Ensuite, la divinité de Jésus. Alors que pour les catholiques, Jésus est Dieu, pour les francs-maçons, il est juste un homme d’une grande sagesse. «L’Église ne peut tolérer l’affirmation selon laquelle Jésus est seulement un homme sage », tranchent les évêques.

Enfin, la problématique du salut. «La franc-maçonnerie exclut toute idée de salut », expliquent-ils, alors que «l’Évangile est l’heureuse annonce du Salut ».

«Rebrousser chemin »

Lançant un appel aux catholiques, les évêques demandent à ceux qui se sont engagés dans la franc-maçonnerie de «rebrousser chemin ». Ils interpellent aussi les jeunes qui, selon eux, sont très sollicités par les loges maçonniques. Ils leur conseillent de ne pas céder aux offres alléchantes de ces mouvements ésotériques mais d’avoir confiance en leur intelligence et leur créativité.

Le même appel est adressé aux responsables de paroisses et communautés nouvelles. «Nous en appelons à la vigilance et au discernement des curés de paroisses, des responsables d’institutions et des communautés nouvelles face à certaines offres pour la réalisation de vos différents projets. »

«Nous apprenons, à tort ou à raison, que certains membres du clergé et des consacrés flirteraient avec la franc-maçonnerie ou en feraient l’apologie, pensant sans doute trouver la solution à leurs problèmes matériels et financiers », s’indignent-ils aussi. «Il serait bien dommage et triste que des hommes et des femmes d’Église, censés vivre dans le détachement et le renoncement, en arrivent là ! »

Ils insistent : «Nous déclarons que les propositions du gain facile ne peuvent en aucun cas vous édifier ni garantir votre dignité de chrétiens. » S’adressant enfin aux futurs prêtres, ils leur rappellent : «vous devez tout mettre en œuvre pour résister aux sollicitations des adeptes de mouvements ésotériques et autres sociétés secrètes qui s’attaquent à nos futurs prêtres, dans le but de les corrompre. »

Lucie Sarr

Source: urbi-orbi-africa.la-croix.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE