En Libye, le fils de Kadhafi se prépare à reprendre le pouvoir
Saif al-Islam Kadhafi, son of Libyan leader Moamer Kadhafi, speaks to a reporter in Tripoli on February 26, 2011 amid political turmoil and an insurrection against Kadhafi's crumbling regime. AFP PHOTO/MAHMUD TURKIA / AFP PHOTO / MAHMUD TURKIA

En Libye, le fils de Kadhafi se prépare à reprendre le pouvoir

Alors que le groupe terroriste Daech est chassé de ses dernières positions en Libye, plusieurs groupes se préparent à prendre le pouvoir dans le pays. Certains d’entre eux sont partisans du retour de la Jamahiriya (“l’Etat des masses”), la forme de régime qu’incarnait Muammar Kadhafi. Ils sont bien décidés à revenir sur le devant de la scène politique.

Depuis la révolution contre Kadhafi, il y a 5 ans, la Libye a sombré dans le chaos. Trois gouvernements régissent le pays simultanément, et sur les cinq dernières années, la Libye a été le théâtre de deux élections législatives, une tentative de coup d’Etat, des attaques de Daech et des conflits ethniques de moindre importance.

Le mouvement qui défend la Jamahiriya est scindé en 3 groupes principaux. Selon les observateurs, celui qui s’articule autour de Saif al-Islam, le deuxième fils de Mouammar Kadhafi, serait le mieux organisé.

Un homme très instruit

Al-Islam bénéficie d’un certain crédit dans le monde occidental. Un rapport britannique transmis par un email à Hillary Clinton, révélé par Wikileaks, le présente comme un politicien modéré, qui semble prêt à s’engager pour permettre à son pays d’effectuer une transition vers la démocratie.

Les partisans de Kadhafi soulignent que Saif al-Islam, qui est diplômé de la London School of Economics, est un homme instruit, et un candidat plus intéressant à cet égard que ses frères et sœur.

Saif al-Islam a été condamné à mort et il est détenu en résidence surveillée 2011 dans la ville de Zentan, mais il jouit d’une assez grande liberté de mouvement. Il est considéré par certaines tribus comme le leader légitime du pays et comme un symbole d’unité.

Source: L’express.live

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*