Enlèvements d’enfants en Côte d’Ivoire : Quelques pistes et éléments de réflexion pour tirer vos propres conclusions (Par Maitre Namory Dosso)

Enlèvements d’enfants en Côte d’Ivoire : Quelques pistes et éléments de réflexion pour tirer vos propres conclusions (Par Maitre Namory Dosso)

1. Avant, quand il n’y avait pas de crise, certaines personnes étaient déjà abonnées aux sacrifices humains et autres sacrifices SATANIQUES. Aujourd’hui le vieux roule taxi pour quelqu’un, demain il monte un immeuble, après d’autres immeubles. Et il y a toujours un garçon handicapé ou une fille bébête parmi ses enfants. Mieux chaque année quelqu’un meurt dans sa cour. Ou bien chaque année, il perd un enfant. Ils se sont TOUS retrouvés aux RDR ; ces gens-là militent tous au RDR et dans aucun autre parti politique. Ce sont des abonnés permanents aux rituels et sacrifices sataniques.

2. 98% sinon 100% des marabouts à la tête des rituels SATANIQUES et sacrifices humains sont alliés des gens du RDR, venant des mêmes régions.

3. Il y a eu beaucoup de sacrifices humains et SATANIQUES pour la préparation MYSTIQUE des rebelles avant et pendant la rébellion … les marabouts étaient impliqués à fond et les rebelles égorgeaient régulièrement des êtres humains comme du bétail.

4. La franc-maçonnerie, version africaine fait des sacrifices humains. Franc-maçonnerie = sorcellerie des classes élites. Mais la franc-maçonnerie est encore beaucoup plus dangereuse que la sorcellerie africaine du village. Au village, les sorciers contrôlent quelques individus et confréries. La franc-maçonnerie contrôle des nations, des économies et des ressources colossales de la planète. Hamed Bakayoko est franc-maçon, Dominique Nouvian Folloroux est franc-maçonne, Alassane Ouattara est franc-maçon. Presque toute l’élite dans les pays africains aujourd’hui est membre de cette secte. Dans l’entourage de Ouattara, ils sont presque tous dedans d’autant plus que leurs parrains occidentaux et onusiens sont eux-mêmes les grands maîtres de cette confrérie mondiale de sorciers des derniers temps. C’est à ce titre que les Chrétiens et beaucoup de leaders de l’Église en Côte d’Ivoire disent depuis le début que la crise ivoirienne est spirituelle. Les sacrifices d’enfants actuels leur donnent-ils en partie raison ? En tout cas on n’avait jamais vu pareil phénomène en CI avant l’arrivée de Ouattara.

5. À moins d’utiliser la force, tout indique que Ouattara ne peut pas conserver le pouvoir. Alors question : s’ils ont fait des sacrifices humains pour arriver au pouvoir, qu’est-ce qui les empêche d’en faire pour conserver le pouvoir ? La rébellion est finie, ils ne peuvent plus aller saisir des gens comme ça, et les égorger en toute quiétude. On assiste plutôt à des scènes bizarres d’enlèvements et mutilations d’enfants qui RAPPELLENT ÉTRANGEMENT LES PRATIQUES DES REBELLES. Dans le monde mystique, un enfant est plus pur qu’un adulte et son sacrifice porte plus.

6. Les enlèvements d’enfants n’ont pas commencé hier, ni avant-hier en CI. Le phénomène dure depuis des mois. On enlève et on tue les enfants ivoiriens depuis des mois sans que personne au gouvernement ne dise mot en dehors des parents qui pleurent leur perte et crient leur détresse et impuissance. On aurait pensé qu’il n’y avait pas de gouvernement dans le pays. En Californie par exemple, quand un SEUL enfant disparait, on lance une alerte qu’on appelle « Amber Alert » dans tout l’État, toutes les forces publiques, forces de sécurité, police, quelquefois la garde nationale (les militaires), les medias, la population, les civils volontaires, etc… tout est mobilisé pour retrouver cet enfant. Ce système existe un peu partout aujourd’hui. En CI, on a continué à enlever et tuer tranquillement les enfants. Ouattara voyageait toujours aussi paisiblement : France, Maroc, Arabie Saoudite, Sénégal, Éthiopie, etc. Si on avait enlevé, égorgé, dépecé et mutilé le petit corps d’un de ses enfants ou petits-enfants, aurait-il pu continuer à voyager avec un sourire comme si chaque jour était un jour de fête ? Chez Dominique en France, sacrifie-t-on des enfants pour le pouvoir politique ?

Il a fallu que l’information circule, que les parents, les mères, les ivoiriens de la diaspora et les populations s’indignent, se mobilisent, et menacent de marcher pour que ce régime sanguinaire prenne peur. Question : vous savez pourquoi ils ont finalement réagi ? Ils ne sont guère émus par les tueries et mutilations de vos enfants car on tue vos enfants depuis des mois mais c’était SILENCE RADIO AU GOUVERNEMENT.  

Ils ont eu peur et ont réagi pour une raison et une seule : la menace de manifestations populaires et descentes dans les rues contre les enlèvements d’enfants. Ils se sont dit : « Et si les manifestations débordent ? Et si l’opposition et les ennemis du régime infiltrent les manifestations ? Et si ça tourne à l’affrontement avec plusieurs morts ? » En cas d’affrontements et de morts pendant les manifestations de rues, le monde ENTIER prendra parti pour les pauvres mamans qui marchent pour leurs enfants et le régime aura de sérieux ennuis. Même l’ONU et les parrains occidentaux auront du mal à couvrir Ouattara Voici des choses qui font tomber bêtement les régimes. C’est ce calcul et ces pensées qui leur ont fait peur. Car Ouattara ne pourra plus porter son boubou blanc et prendre l’avion de la CI pour aller trimbaler à travers la planète pour montrer son trophée à tout le monde, sa femme blanche, et jouer les chefs d’État. Et puis le one-man show d’Hamed Bakayoko va enfin prendre fin. Voici ce qui les a poussés à réagir ; c’est plus le souci de préserver leur pouvoir que le désir de protéger vos enfants. C’est un RÉGIME CYNIQUE et SANS CŒUR dont l’unique souci est la conservation du pouvoir aussi longtemps que possible pour ne pas avoir à répondre de ses actes et crimes.

7. Pour les fêtes de fin d’année et constamment hanté par l’idée d’un coup d’État, ce régime a mobilisé près de 20,000 soldats, policiers, gendarmes, FRCI et dozos pour sécuriser uniquement Abidjan. Et le régime tient tellement à la vie de vos enfants qu’il a mobilisé seulement 1500 hommes pour toute la CI. On ne peut même pas sécuriser la moitié de Yopougon avec 1500 hommes.

8. La cerise sur le gâteau : La police traite mieux et protège les tueurs d’enfants que la population attrape plus que les parents des victimes. Allez-y comprendre quelque chose. Oui la police protège les ravisseurs d’enfants. À ce jour, quelques ravisseurs et tueurs d’enfants ont été arrêtés. Mais ils sont traités comme des VIP par les services de la police nationale sous le régime Ouattara. La police les couvre. Là où on devrait logiquement avoir des aveux et confessions publics, à la télévision nationale, avec citation nommément de complices et commanditaires, vu l’ampleur du problème et la gravite de la situation, on a plutôt droit à des cachoteries, des sortes de « secrets et raison d’État ». On assiste plutôt à des efforts de la police pour protéger les kidnappeurs et les empêcher d’exposer les personnes qui les envoient. Alors la police et la gendarmerie protègent qui enfin de compte ? Qui est vraiment derrière les enlèvements d’enfants ?

9. La piste des petits escrocs et cybercriminels qu’on appelle communément « brouteurs » à Abidjan, pour brouiller les pistes, n’est certes pas à écarter ou exclure. Mais c’est réellement pour brouiller les pistes. On utilise les brouteurs pour distraire, pour tromper notre vigilance ; ils sont après tout des boucs-émissaires parfaits vu qu’eux-mêmes sont sans morale et sans conscience. N’est-il pas plus facile, aisé et convenable d’accuser celui qui a déjà été pris en flagrant délit de vol chaque fois qu’un objet disparait, même si le coupable est ailleurs ? Par contre, ici l’ampleur du phénomène dépasse les petites opérations des brouteurs. Il y a des brouteurs qui imitent les gouvernants et nouveaux riches du pays en choisissant les raccourcis, y compris les sacrifices humains. Mais l’ampleur actuelle du phénomène d’enlèvements et sacrifices d’enfants les dépasse. Il y a assurément et sans aucun doute de grosses têtes de la république derrière les sacrifices d’enfants. Il suffit de faire parler publiquement un ravisseur d’enfants, il va donner ses liens, le nom du ou des marabouts, on remonte la chaine et on arrivera aux vrais commanditaires. Dans un pays sérieux, cela aurait déjà été fait depuis longtemps par les enquêteurs de la police et la gendarmerie, dès que ça a commencé. Dès qu’on a retrouvé le petit corps mutilé du premier enfant déclaré disparu par sa famille avec des organes en moins. Mais nous sommes en CI où le sang lui-même est au pouvoir.

Voici quelques éléments de réflexion pour vous chers amis et chers compatriotes ivoiriens. Que chacun tire ses propres conclusions ‼

L’information est une arme redoutable d’attaque et de défense en temps de crise.

Maitre Namory F. Dosso

Email : Maitre.Dosso.MD@gmail.com

About admin

2 comments

  1. Sans commentaire, belle analyse. effectivement pourquoi ne pas avoir ici en CI l’arlete dont vous parlez ce serait en tout cas bien. et je me demande bien ou sont les cameras d’Hamed Bakayoko ce plaisantin farfelu. Je suis moi aussi persuade que l’ordre vient de certains membres du gouvernement, un jour ou l’autre on saura le nom de ceux qui ont ordonne ca, ils payeront ces satanistes.

  2. sans commentaire votre analyse est très parfaite . merci

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE