Entre arnaque et harcèlements: Les compagnies de téléphonie mobile ont-elles perdu le réseau ?

Entre arnaque et harcèlements: Les compagnies de téléphonie mobile ont-elles perdu le réseau ?

En Côte d’Ivoire, plus précisément dans la capitale Abidjan, le sujet est sur toutes les lèvres. Les sociétés de téléphonie mobile de Côte d’Ivoire font vivre un véritable calvaire à leurs clients. Arnaques et harcèlements tout y passe malgré la mauvaise qualité du service offert. Si bien qu’un agacement certain est perceptible au sein de la population.

Harcelés à coup de messages, les clients n’en peuvent plus

Du réveil au coucher, ce sont des rafales de messages qui sont envoyées au client dès les premières heures du jour. L’abonné doit s’attendre à environ 10 messages d’une seule société téléphonique dans la journée. Il est loisible d’imaginer le calvaire de ceux qui possèdent deux ou trois abonnements, surtout lorsqu’on reçoit le même message à plusieurs reprises. A ce jeu, la société MOOV-CI fait presqu’envie. Le 20 mai 2015 à 10h 43, Floozinfo : «Flooz bonus ! Jusqu’au 30 mai, retirez de l’argent par flooz mobile money et moov vous offre jusqu’à 3000 F de crédit valable 15 jours vers les numéros Moov ». Environ une heure plus tard, à 11 h 54, le même message retentit de nouveau : « Flooz bonus ! Jusqu’au 30 mai, retirez de l’argent par flooz mobile money et moov vous offre jusqu’3000 F de crédit valable 15 jours vers les numéros Moov ».

De surcroît, les messages envoyés par l’opérateur aux clients sont très souvent insensés.

A.P.Olivier, après avoir reçu un appel de l’extérieur (notamment d’un pays européen), reçoit de l’opérateur le message suivant : « Cher client, pour avoir reçu un appel de l’international, moov vous offre gratis 0 minute vers moov valable de 6h à 17h. tapez x 100×6# pour consulter.’’ C’était le 26 avril 2015 à 09h 24 mn. Et oui, vous avez bien lu ‘’Moov vous offre gratis 0 mn vers moov de 6h à 17h’’, ce n’est pas un sketch. Si ce n’est Orange qui envoie «  Chers clients, avec bonus zones, profitez chaque jour de réduction vous permettant d’appeler jusqu’à 0 francs vers orange et communiquez plus longtemps. Merci d’être orange. »

Les messages en rafales et aussi inutiles les uns que les autres MTN, MOOV, ORANGE les principales sociétés de téléphonie de la place, inondent les téléphones des consommateurs qui, très souvent, sont facturés pour des services auxquels ils n’ont pas souscrit.

Monsieur Hubert O. résident à cocody, en a fait l’expérience comme bien d’autres. A chacune de ses recharges, à peine communique-t-il que son crédit  se volatilise. Furieux, il se rend dans une agence MTN, son opérateur mobile. Sur place, l’infortuné est informé à son grand étonnement qu’il aurait souscrit à certains services qui lui valent d’être facturé.

Pire le service internet de ces sociétés est aussi vorace que le service téléphonique. Pour une souscription d’une semaine par exemple, l’usager le plus chanceux peut espérer bénéficier d’internet sur 03 ou 4 jours. Au niveau de MTN par exemple, concernant le service internet ‘’wimax’’ en plus d’être souvent inaccessible, les crédits se volatilisent comme par enchantement et affichent des soldes pas toujours les vôtres.

Le bouquet dans ce jardin d’arnaques et de harcèlements, est que les serveurs de ces compagnies perdent totalement le réseau. Comme pris de folie, ils diffusent des messages ou des appels à l’insu de l’abonné vers d’autres destinataires. C’est aussi l’amère expérience faite par Mr B.B, un abonné ORANGE, quand il reçoit un appel de son frère. A sa grande surprise, ce dernier lui fait le compte rendu d’une mission qu’il lui aurait assigné par message. Si le message est réel, il date par contre de plusieurs mois.

D’un autre côté, pendant que ces grosses compagnies engrangent d’énormes bénéfices et harcèlent les abonnés de leurs messages, elles se soucient peu de la fluidité des messages de leurs clients. Il peut arriver que des messages émis le matin, parviennent l’après midi au destinataire.

‘’Non contents de nous assaillir de messages bidons, selon S.Y un opérateur économique très en colère, pour couronner leurs stratégies de harcèlement, MOOV et MTN nous imposent des appels automatiques’’, respectivement à partir du 2656 et du 98000.

Abonné à ces deux opérateurs téléphoniques, S.Y. éprouve du mal à contenir sa colère. Le 20 mai, en plein boulot, alors qu’il attend un coup de fil important, son téléphone résonne. C’est un appel. Au bout du fil, l’ordinateur de l’opérateur MOOV délivre un message vocal : ‘’Salut c’est Camso du groupe les marabouts d’Afrique, je vous invite sur la page facebook des marabouts d’Afrique…etc.’’.

La plupart des personnes interrogées affirment effacer systématiquement les messages reçus parce qu’ils encombrent la mémoire de leurs téléphones et noient les vrais messages. Plusieurs soutiennent mettre leurs appareils sous silence ou l’éteignent par moment (surtout quand ils veulent se reposer ou être concentrés sur une tâche) pour éviter les bips intempestifs de ces messages ou appels indésirables des opérateurs mobiles qui perturbent leurs quiétudes. Au risque pour eux de manquer des appels où des messages importants de leurs correspondants.

Réseau de communication souvent défaillant, une tonalité approximative et de nombreuses interférences surtout au niveau des appels internationaux, harcèlements et arnaques à la communication,  sont autant de maux que trainent les Sociétés de téléphonie de Côte d’Ivoire. Elles agissent comme de véritables ogres en transformant l’espace privé de leur abonnés en leur terrain de jeu où il leur est loisible de diffuser tout et n’importe quoi à leur guise.Au grand dam, stress et désarroi de l’abonné…et au nez et la barbe de l’ATCI, l’autorité de régulation du secteur téléphonique.

A la maison, sur le lieu de travail ou ailleurs, l’abonné est constamment harcelé. Pour mettre fin à ce cauchemar, une ONG de la place ‘’Besoin d’Agir’’ a décidé de voler au secours du consommateur ivoirien, selon certaines informations. Elle recueillerait en ce moment différentes plaintes afin de saisir l’ATCI et la justice ivoirienne.

Anne-sybille Kouakou

Source: Nordsud24

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE