Essy Amara candidat contre Ouattara en 2015 juge « illusoire » l’alternance en 2020

Essy Amara candidat contre Ouattara en 2015 juge « illusoire » l’alternance en 2020

L’ex-diplomate ivoirien Amara Essy, candidat à la présidentielle d’octobre 2015, a jugé mardi « illusoire », l’alternance au pouvoir en 2020 entre sa formation politique, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et le Rassemblement des républicains (RDR, pouvoir) du président sortant Alassane Ouattara.

« Je n’y crois pas », a déclaré Amara Essy, interrogé par Radio France internationale (RFI) sur l’alternance au pouvoir entre ces partis alliés, annoncée par le leader du Pdci, estimant que « les réalités en 2020 ne seront pas celles d’aujourd’hui ».

En septembre, le président du PDCI, Henri Konan Bédié, a également appelé ses militants à soutenir l’actuel chef de l’Etat Alassane Ouattara, candidat à sa succession à la présidentielle de 2015.

Pour l’ex-ministre des Affaires étrangères, le PDCI et le RDR « peuvent se séparer » ou « être des ennemis », ajoutant: « Je ne pense pas que les jeunes du RDR qui sont très actifs vont appeler en 2020 les gens à venir prendre la place, c’est illusoire ».

Samedi, les militants du PDCI ont marqué leur soutien à la candidature unique de Alassane Ouattara, au cours d’un congrès extraordinaire, invitant le parti au pouvoir « à s’approprier » l’appel de M. Bédié qui souhaite que son parti revienne au pouvoir en 2020, après un second mandat du président ivoirien.

M. Essy est l’un des quatre cadres de l’ex-parti unique, qui malgré l’appel de leur leader à soutenir M. Ouattara ont déclaré leurs candidatures à la présidentielle et annoncé qu’ils se présenteront sous la bannière du PDCI.

EFI

Source: Alerte info

———————————————–

Essy Amara: «Le Congrès ivoirien avait décidé que le PDCI aurait un candidat»

C’est la première fois qu’il accorde un entretien radio depuis l’annonce de sa candidature… Essy Amara, notre invité ce mardi 3 mars, est l’un des quatre candidats irréductibles du PDCI avec Charles Konan-Banny, Jérôme Brou Kablan et Kouadio Konan Bertin à refuser l’appel de Daoukro. Cet appel du président du parti, Henri Konan Bédié, qui ne veut pas présenter de candidat PDCI-RDA en octobre 2015 pour mieux laisser le champ libre à leur allié du RDR Alassane Ouattara pour l’élection présidentielle. Inacceptable pour les quatre hommes qui sont prêts à se présenter à la prochaine élection même sans l’étiquette du parti.

Ancien ministre des Affaires étrangères, ex-secrétaire général de l’Union africaine, Essy Amara est au micro de notre correspondant en Côte d’Ivoire, Frédéric Garat.

« Une convention devait choisir le candidat idéal. J’ai été approché par beaucoup de militants, même des personnalités que je connais depuis longtemps, qui m’ont demandé parce que j’avais le profil idéal pour être candidat à la candidature. Sur le coup, je n’avais pas accordé une telle importance parce que je fréquente la vie politique ivoirienne depuis très longtemps et je connais la contrainte de la présidence… »

Source: RFI

 

 

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*