Etrange fin d’un obsédé sexuel : Il cocufie son patron et meurt dans la douche

Etrange fin d’un obsédé sexuel : Il cocufie son patron et meurt dans la douche

L’affaire fait grand bruit à Pkambi, campement situé dans la sous-préfecture de Soubré. A en croire nos informateurs, Narcisse Nako, la vingtaine révolue, originaire du village de Koua, à Bouaké, a décidé un jour d’aller à l’aventure après ses nombreux échecs scolaires. Il quitte donc son village natal à destination de Soubré, précisément dans le campement Pkambi.

Là-bas, il est logé par le chef du campement, en l’occurrence Bernard Bédjran N’Dri, qui lui trouvera un tuteur, en la personne d’Issiaka Andi. Malheureusement, ce dernier qui vit avec sa femme et ses deux enfants, va tomber des nues, en apprenant que son protégé fait de lui un cocu. Il aura fallu quelques mois seulement à l’indélicat Nako pour conquérir le cœur de la femme de son tuteur.

Depuis lors, les deux tourtereaux s’amourachent dans le secret, dans la broussaille, jusqu’à ce qu’ils se fassent épingler. Le mari cocu ayant appris l’infidélité de sa femme en informe le chef du village, qui convoque l’ensemble des villageois et les deux amoureux sous l’arbre à palabre.

Soumis à un interrogatoire serré, le jeune homme et son amante se mettent à table avant d’être condamnés par la chefferie traditionnelle à payer 200.000 Fcfa à titre de dommages et intérêts à la victime. En outre, un bœuf et trois cabris ont été réclamés pour expier la malédiction liée à cette abomination et implorer le pardon des ancêtres.L’indélicat jeune homme ne respectera pas cette charte.

En répression, il a été chassé manu militari du campement et trouvera refuge dans le campement voisin. Deux jours plus tard, il meurt de manière étrange dans sa douche, en déféquant sur lui des excréments de cabris. Le mystère sur cette mort alimente toujours les causeries à Pkambi.

Source: Le Sursau

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*