Exclusif : Voici pourquoi la cellule de Soul To Soul a été fouillée

Exclusif : Voici pourquoi la cellule de Soul To Soul a été fouillée

La Cellule de Koné Kamaraté Souleymane alias Soul To Soul, protocole de Soro, a été passée au peigne fin et fouillée de fond en comble, le samedi 25 novembre 2017. C’est l’information fortement relayée par les médias.

Selon des informations à notre possession, depuis sa détention le 9 octobre 2017 à la Maca, Soul To Soul est pisté sur un canal de fréquence qui intercepte toutes les communications, de quelle que nature que ce soit, qui partent de sa cellule. Y compris celles des autres détenus qui partagent la même cellule avec Soul To Soul. À en croire notre source, tous les signaux émis par Soul To Soul sont interceptés via les technologies des Base Station Contrôles (Bcs) et du Mobile swithching center (Msc) qui sont des moyens techniques fortement utilisés par des services de renseignements et qui permettent de connaître à tout moment la localisation d’un terminal téléphonique mobile dans le réseau et d’en tracer le journal des signaux hertziens émissions et en réceptions.

Par cette technologie, notre source explique que les enquêteurs ont fait la descente musclée  dans la cellule de Soul To Soul dans le but d’avoir des pièces à conviction. Il s’agit entre autres de récupérer des téléphones portables, desquels Soul To Soul aurait émis des communications diverses, avec différentes cartes Sim, qui ont été interceptées. Notamment des communications faites sur un compte Twitter à travers lequel, ce dernier communique régulièrement à un réseau de soutien très actif.

En plus, notre source va plus loin pour révéler que cette disposition particulière élaborée ne s’applique pas au seul Soul To Soul. Il soutient que tous les proches de Soro qui sont interdits de sortie du territoire sont aussi dans la loupe de cette technologie de surveillance. Avant de rappeler que les perquisitions de ses résidences à Bouaké en mai 2017 et à Abidjan le lundi 3 juillet 2017 avec confiscation d’ordinateur, à Bouaké et de ses deux téléphones portables à Abidjan, ont mis à la disposition des enquêteurs, de nombreuses informations sur les activités de Soul To Soul.

Pour rappel, accusé de «complot contre l’autorité de l’État» et placé sous mandat de dépôt lundi 9 octobre 2017, Souleymane Kamagaté Koné  alias Soul To Soul, le chef du protocole de Guillaume Soro, est en détention à la Maca. Après avoir été auditionné au mois cinq (5) fois à la Brigade de recherches au Plateau, suite à la découverte d’armes de guerre chez lui à Bouaké, le dimanche 14 mai 2017.

Une affaire suite à laquelle une instruction judiciaire a été ouverte par le Procureur Adou Richard qui a écroué Soul To Soul qui, à son tour depuis la Maca dans un courrier publié mercredi 11 octobre 2017, a accusé Ouattara de viser le président de l’Assemblée nationale à travers lui.

Par Marcel Dezogno

Source: letempsinfos.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE